Bon, ça y est, j’ai cédé à l’autre mode supa hype web 2.0, à savoir m’inscrire sur Facebook. (N’hésitez pas à y faire coucou.) Je ne comprends pas très bien l’utilité de la chose, même si j’y retrouve plein de copains et que c’est chouette. Alors voilà, je suis sur Facebook (hochement de tête appréciateur, sourire, léger « aaah »). Comparez avec:  je ne suis pas sur Facebook (air surpris, inclination de tête, regard de commisération). Il y a quand même un truc complètement indispensable, ce sont les groupes de gens qui pensent des trucs. On y trouve les communautés les plus étroites d’esprit comme les plus intéressantes – même si j’avoue que je n’ai jamais le temps de m’investir là-dedans. Du coup, je crois que je vais plutôt commencer une collection d’adhésions à des groupes-absurdes-mais-qui-n’ont-pas-totalement-tort-dans-le-fond. Ambiance portrait chinois inversé. Genre: – Le site voyages-sncf.com me rendra fou – Chuck Norris ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est. – Tous les matins je me dis: « ce soir je me couche tôt » – Contre les cons qui restent immobiles à gauche sur l’escalator – Pour que Coyotte arrive enfin à choper Bip Bip et lui défonce sa gueule (Encore que celui-là, je ne suis pas trop sûr. Bip Bip symbolise une sorte de triomphe de l’intellect sur la force brute et je pense qu’en cette époque de mutlipolarisation des puissances, il faut garder une foi certaine dans tout ce qui court vite.) Mmh, je crois que je devrais fonder un groupe de gens qui collectionnent les groupes absurdes.