Il est d’usage en fin d’année de réaliser un bilan de la période écoulée – le parcours accompli, quelles résolutions ont été tenues, les réussites et les échecs – mais je préfère me focaliser sur ce qui m’attend ; les défis accomplis ont été surmontés et, s’il peut être agréable de constater ce à quoi l’on a survécu, c’est ce qui reste à faire qui nécessite avant tout l’attention. Je vais donc réaliser par avance le bilan de l’année 2010. 2010 sera, dans l’ensemble, une bonne année, comme l’a été 2009. Je regretterai toutefois de ne pas m’être mis une fois de plus au sport que je me promets sans conviction de faire en ce moment même, je me réprimanderai encore pour la correspondance que je peinerai toujours à suivre activement, quoique je constaterai une amélioration qui suffira à apaiser ma conscience (mais pas mes correspondants, et ils auront raison, et je le saurai, et nous le saurons, et les hommes mangeront les flocons d’avoine, les ourang-outans, et…). Je me passerai bien de l’inondation de juillet prochain due à une machine à laver mal fermée, ainsi que du crash de disque dur de septembre, heureusement sans gravité car je suis enfin méticuleux dans mes sauvegardes. Attention à l’ouverture d’esprit le 30, surtout les natifs du deuxième décan ; le 1e, les occasions s’ouvriront, probablement avec d’anciens collègues. En amour, prenez garde aux nuages, faites la vaisselle et rabattez la lunette des toilettes. Vous croyez qu’Elisabeth Tessier prend des stagiaires ?

Programme 2010 (prévisionnel, incomplet, ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois – voire davantage)

Et puis j’ai surtout le très plaisir de pouvoir annoncer un certain nombre de publications et de travaux pour cette nouvelle année (oui, tout cela pour en arriver là…). 2010 va constituer un important tournant car je réalise une pause dans mes activités de traduction pour écrire à plein temps, en particulier pour un projet d’envergure qui va occuper le plus clair de mon année. Cela représente un saut impressionnant en terme de rythme et d’organisation, qui va nécessiter de ma part une intéressante conversion du sprinter au marathonien. Je vous propose pour l’instant un bref tour d’horizon ; à mesure que les publications se rapprocheront, j’en parlerai plus avant.

Nouvelles

Couv. Alain Valet

Je suis déjà en mesure d’annoncer la publication de trois textes :
  • Février 2010 : « La Terre comme témoin », dans l’anthologie Passages de Lucie Chenu chez Oskar Fantasy, destinée à la jeunesse. Au sommaire : Jean-Michel Calvez, Pierre Gévart, Christian Grenier, Philippe Heurtel, Léo Lamarche, Antoine Lencou, LD. Le livre est annoncé par la Fnac.
  • Printemps 2010 : « Tegite Specula », dans le collectif Flammagories chez Argemmios, en hommage à la musique de Nicholas Lens. Au sommaire (et par ordre d’apparition) : Jean-Michel Calvez, Jess Kaan, Xavier Dollo, LD, Julien Fouret, Nathalie Dau, Olivier Gechter, Vincent Corlaix, Lucie Chenu, Nico Bally, Delphine Imbert, Lydie Metayer, Jean Millemann, Khan Van. Lucie en parle sur son blog.
  • Mai 2010 : un texte dans l’anthologie annuelle du festival Imaginales intitulée cette année Magiciennes et sorciers, dirigée par Stéphanie Nicot aux éd. Mnémos. Réservez vos dates : la neuvième édition du festival aura lieu du jeudi 27 au dimanche 30 mai 2010 !

Livres

  • Couv. Anne-Claire Payet

    Mars 2010 : La Volonté du Dragon, court roman de fantasy aux éditions Critic, comme annoncé ici. Le travail avance très bien ; nous parlons illustration, format, et je m’occupe actuellement de corriger le manuscrit. J’ai vraiment hâte de le voir terminé !
  • Avril 2010 : L’Importance de ton regard, un épais recueil de nouvelles aux éditions Rivière Blanche. Ce livre rassemblera au même endroit presque tous les textes parus en supports divers depuis 2004, plus une bonne moitié d’inédits dont une novella qui donne son titre au recueil. Nous travaillons sur le sommaire, j’espère pouvoir l’annoncer très bientôt !
Par ailleurs, je compte proposer gratuitement quelques nouvelles sur ce site, probablement sous une licence type Creative Commons. Ce serait pour moi l’occasion de proposer un petit avant-goût du recueil, bien sûr, mais surtout de rendre à nouveau disponibles des textes parfois passés un peu inaperçus ou difficiles à trouver.

Futur

Enfin, je suis très heureux – et impressionné – de vous annoncer que je vais passer toute mon année sur le premier volume d’une série de thrillers ésotériques à paraître aux éditions Don Quichotte (groupe Le Seuil). Je leur suis très reconnaissant de leur confiance dans mon travail et je suis ravi de pouvoir enfin m’atteler à ce projet que je porte depuis plus de dix ans. Rendez-vous à la fin de l’année pour plus d’infos !