Tous les ans se tient un prix particulier, le prix Rosny Aîné : c’est un prix décerné par le public à ses oeuvres préférées en science-fiction (et imaginaire au sens plus vaste). Vu que le prix Merlin (son pendant en fantasy stricte) ne se tiendra pas en 2011 et qu’il est donc permis de s’interroger sur son avenir, le prix Rosny Aîné prend cette année une plus grande importance encore. Si vous aimez l’imaginaire et vous préoccupez de son dynamisme, votez ! Chacun peut voter par un simple courrier électronique pour ses récits favoris parus en 2010, en catégorie roman et nouvelle (instructions ici), citant jusqu’à cinq références. Le secrétariat du prix fournit deux listes indicatives (roman, nouvelle), mais elles ne sont en aucun cas restrictives et il est possible de voter pour d’autres titres. Bon, alors, vous remarquerez assez vite que je figure sur les deux listes (La Volonté du Dragon en roman, les inédits de L’Importance de ton regard + les textes sortis en antho l’année dernière pour les nouvelles1). Ceci n’est pas un appel déguisé à voter pour ma pomme – quoique, bien sûr, si certains de ces récits vous ont plu, ce n’est pas formellement interdit non plus, on va pas faire son sucré en disant « oh ben naaaan ». Allez simplement jeter un oeil aux listes et votez pour les gens que vous avez aimé, c’est très rapide. La source : http://www.noosfere.org/rosny/default.asp
  1. « Never Think of the Perfect Storm » apparaît aussi mais c’est une erreur que je vais signaler : le texte n’est pas inédit et ne devrait donc pas être éligible.