Je n’ai pas pu m’empêcher il y a quelques semaines de susciter des remous dans la Force sur Twitter et Facebook : avec Don Quichotte, nous étions en train de discuter de la couverture de la suite de Léviathan : La ChuteLéviathan : La Nuit donc – et les premiers projets me rendaient vraiment enthousiastes. La direction artistique change légèrement sur ce deuxième volume, proposant une illustration plus réaliste et en plus grande page. Sans tourner davantage autour du pot, I give you :

Couv. service artistique Seuil Image © Bertrand Desprez / Agence VU

Yeah ! Il y a quelque chose de très excitant, mais aussi intimidant, à voir la couverture d’un livre se mettre en place, puis se décider finalement. Excitant car j’ai eu la chance de pouvoir participer aux discussions, de choisir parmi les différentes propositions celles qui me semblaient les plus proches de l’atmosphère de mon récit. Mais intimidant également, car cela donne à l’histoire une brusque réalité, la confirmation que, sous peu, elle sortira. Elle se figera dans la meilleure forme possible que nous pourrons atteindre, l’éditeur et moi, et elle prendra corps dans le vaste monde, pour vous. Pour l’instant, elle se trouve au chaud sur mon disque dur et en partie chez Don Quichotte, mais, dans quelques mois, elle sera lâchée, et elle va venir mordre. Car cette histoire mord, oh oui. Enfin, je le pense et l’espère. Qui est le plus mal placé pour parler de son livre, finalement, si ce n’est l’auteur lui-même ? D’autre part, j’ai découvert qu’Amazon, toujours à la pointe, propose déjà le livre en précommande sur cette page. Si vous souhaitez le recevoir dès sa sortie, c’est donc d’ores et déjà possible.  (Attention, une date de publication est annoncée, mais je ne suis pas en mesure de la confirmer officiellement – elle est peut-être exacte, ou pas ; mon propre calendrier indique seulement une date de sortie au printemps. Avril est donc compatible avec ça, mais je ne sais pas du tout si c’est exact au jour près – si ça se trouve, oui. Je confirmerai la date exacte dès que je serai en mesure de le faire.)