Couv. Roberian Borges

Alors qu’allaient donc donner ces neufs textes ? Du bon ? Du gentillet ? De l’édulcoré ? De la guimauve ? Et ces auteurs, ont-ils respecté la consigne ? Leurs textes sont-ils vraiment exempts de conflits ? Aux premières questions, je peux répondre. A la dernière, j’avoue que, très vite, j’ai laissé tomber. Après trois nouvelles pour être précise, je ne me suis plus préoccupée de chercher le respect ou pas des règles du jeu. Je voulais lire des histoires, de bonnes histoires, qui me feraient vibrer sur un mode différent. Après ces trois textes, j’ai même oublié la contrainte.
Un article détaillé sur cette anthologie, où figure « Nuit de Visitation », par Lhisbei à lire sur le RSF Blog.