Couv. Alexandre Fort

Lionel Davoust a bien construit son intrigue : entre le quotidien de ce pauvre Michaël qui se demande s’il parviendra ou non à affronter ses peurs, et l’avancée des membres de la Main Gauche sur l’échiquier du Jeu Supérieur, le suspens est savamment dosé. Sans compter les descriptions d’une nature sauvage et grandiose dans la seconde partie du récit.
Une chronique de Laurence à lire sur Biblioblog.