Couv. Alexandre Fort

J’ai fini par être prise par cette relation intense qu’entretient Michael avec celle qui lui a à la fois tout pris et induit chez lui un syndrome post-traumatique puissant (et fort bien analysé ) et qui en même temps lui promet liberté et délivrance en provoquant chez lui une fascination presque surnaturelle. […] un livre qui passé les premières pages m’a vite accroché, du coup j’ai hâte de lire la suite.
Un article d’Endea à lire sur Clair Obscur.