rebellion_fils_fillesAuguste lectorat, Grand moment de fierté, que je signale à la fois pour le plaisir (car parce que), et par hommage à la qualité du travail. Vient de sortir aux Presses Universitaires Blaise Pascal l’ouvrage Mythes de la rébellion des fils et des filles, sous la direction de Véronique Léonard-Roques et Stéphanie Urdician  :
Nombre de mythes mettent en scène la volonté de la progéniture de se soulever contre la domination des pères considérée comme oppressante et manifestée par une dévoration réelle ou symbolique. Cet ouvrage explore l’expression de cette rébellion.
Dans cette anthologie de travaux très pointus figure l’article de Delphine Imbert, « Mordred ou la nécessaire trahison » qui porte sur cette figure arthurienne, sa symbolique et sa subversion. Parmi son corpus d’oeuvres, elle s’appuie sur Mary Stewart, Michel Rio, Nancy Springer… et votre humble serviteur, à travers la figure de Mordred dans « L’Île close ». C’est une grande joie et surtout beaucoup d’honneur qu’un auteur universitaire ait jugé la nouvelle digne de figurer ainsi dans une telle étude, d’autant plus qu’elle est de haute volée et d’une grande érudition (et je suis frappé par la justesse du regard et la clarté de l’article, qualité trop rare !). De toute évidence, cet ouvrage s’adresse plutôt aux spécialistes de la question et aux érudits littéraires mais sa dimension psychanalytique le rend accessible à tous. Un excellent mets pour l’esprit. Pour en savoir plus sur l’ouvrage et le commander, rendez-vous sur cette page.