Auguste lectorat, peut-être auras-tu remarqué, de par ton oeil acéré auquel rien n’échappe, non pas un ralentissement du rythme des articles, mais une augmentation de la proportion d’amuse-bouches, vidéos et instantanés, par rapport aux articles de fond. Eh bien oui, tu m’as démasqué, saisi comme une côtelette au barbecue, juste à point, avec un peu de sauce samurai. Le coupable, je l’ai mentionné, est en photo ci-dessous :

llp-manuscrit

Voilà. Je suis jusqu’au cou dans les corrections de Léviathan : Le Pouvoir, et je vais pouvoir commencer à en dévoiler tranquillement de plus en plus jusqu’à la sortie en mai. Actuellement, l’engin fait plus de 1 200 000 signes (soir un cinquième de plus que La Nuit), et il est très dense. Cependant, j’ai tendance à élaguer sévèrement mes premiers jets rien qu’en fluidifiant le style, ce qui devrait lui faire perdre environ 15% de masse sans gros effort. Après, bien sûr, il sera entre les mains de l’éditeur, qui aura lui-même ses remarques !