Elle n’est pas de moi, mais je viens de la revoir passer, et j’aime toujours autant : Jean-Paul Sartre est assis dans un café à corriger le manuscrit de L’Être et le Néant. Il commande à la serveuse: « un café sans sucre, s’il vous plaît. » Elle répond: « Navrée, mais nous n’avons plus de sucre. Puis-je vous proposer de le prendre sans lait ? »