funny-pictures-cat-is-planning-to-workEh bien, auguste lectorat, de retour d’isolement, il semble opportun de faire un petit point sur ce qui va se passer en 2016, à quoi il faut s’attendre (ou pas), en tout cas pour ce dont je puis parler à l’heure actuelle.

Des lettres…

Le gros projet de l’année, c’est la planification des prochains livres. Des, pluriel, car le prochain projet sera une trilogie, située dans l’univers d’Évanégyre. Comme d’habitude, elle sera indépendante des ouvrages précédents (La Volonté du DragonLa Route de la ConquêtePort d’Âmes), mais là, cette fois, les trois volumes ne le seront pas les uns des autres (forcément). La trilogie constituera un ensemble narratif indépendant. Ce que je peux dire pour l’instant : le récit se situera à l’époque des Âges Sombres (évoqués dans Port d’Âmes et où se situe « Quelques grammes d’oubli sur la neige« ) : une époque sombre, difficile, où une magie instable altère les lois de la nature et où chaque communauté vit pour elle-même dans la peur des voisins. De la fantasy post-apocalyptique, en somme. Il s’agira de l’histoire réelle de Mériane (évoquée là aussi en passant dans Port d’Âmes), des terreurs de son époque, des choix réticents qu’elle devra faire pour sauver le monde, une tâche qui lui incombe à son corps défendant. Le premier volume sortira au printemps 2017. Oui, dans un an et demi, car ils sortiront ensuite au rythme soutenu d’un livre tous les six mois. C’est pour cela que je prends de l’avance en 2016 ! Et il y a bien sûr d’autres choses en préparation, mais dont je ne peux pas encore officiellement parler.

Et des chiffres – heu, des notes

Ma casquette Wildphinn ne sera pas en reste : après Psycho Starship Rampage, un autre jeu est en préparation avec Ballistic Frogs et j’aurai le plaisir de m’occuper à nouveau de la partie son. Et peut-être d’autre(s) chose(s) dessus, mais on en reparlera. Dans l’intervalle, je l’ai promis depuis longtemps, mais une des priorités consiste à m’occuper enfin de la publication de la bande originale de Psycho Starship Rampage

Versant site

En deuxième partie d’année, en partie forcé par les circonstances, j’ai un tout petit peu levé le pied sur le rythme de publication du blog, passant de 5 articles par semaine à 4, mais pour les rendre un peu plus touffus et informatifs. Les statistiques de visites ne s’en étant absolument pas ressenties (plutôt le contraire), je pense que l’optique est bonne (mais c’était une relative évidence…). Au programme :
  • Continuer à développer la boîte à outils de l’écrivain dont le succès est manifeste, au rythme d’un produit par mois, développé en profondeur ;
  • Rénover et remettre, pour de bon, les portails sur les univers (cela devient urgent avec le développement d’Évanégyre) – il s’agira d’offrir un véritable « compagnon » aux livres, qu’il s’agisse de Léviathan ou d’Évanégyre – tenant le rôle de ces 20 à 30 pages en fin de livre qu’on appelait annexes… ;
  • Me débarrasser des ultimes scories restant des versions précédentes du site ;
  • Une nouvelle version de celui-ci aura probablement lieu dans le cours de l’année, en raison de bugs insolubles sur celle-ci dont je ne me débarrasserai qu’avec un changement de thème (il s’agira dans tous les cas d’une évolution mineure, la modularité acquise dans la douleur début 2014 portant ses fruits).

Versant moi

Moi, ça va pas mal, je vous remercie, et vous, la petite famille, le carreleur est venu pour la terrasse ou bien c’est pour le mois prochain ? À titre personnel – professionnel, poursuivant le nirvana de l’organisation parfaite, je me relis Getting Things Done dans sa mouture 2015 en ce moment afin de reprendre un peu le contrôle sur une vie qui est un peu partie en ca-chaos-ette en fin d’année dernière. Après avoir beaucoup (ré)appris sur la production musicale ces deux dernières années et beaucoup optimisé ma méthode de travail en écriture, je vois 2016 comme une année de consolidation et de renforcement de tout ce qui a été construit jusqu’ici : professionnellement, je fais à peu près maintenant tout ce que j’ai envie de faire, et je souhaite le faire toujours mieux et de façon toujours plus efficace et agréable (ce qui est, il faut le dire, d’un banal consommé). En clair : on se calme, on bétonne, on réfléchit, et on pourra défricher de nouveaux terrains en 2017 si l’envie est là, mais on a déjà largement assez pour s’occuper une ou deux vies. C’est l’occasion de reprendre tous les jours la méditation sérieusement, par exemple. Voilà qui n’est déjà pas mal pour occuper une année – sans compter les autres projets en gestation et qui auront lieu en 2016 également et dont, tu t’en doutes, auguste lectorat, je t’en rebattrai les oreilles à bride abattue vaut mieux que deux tu l’auras. Meilleurs voeux, à nouveau !