rosnybgJe le répète tous les ans : il faut voter pour le prix Rosny aîné, qui est un prix du public de science-fiction francophone en catégorie roman et nouvelle. Et pas pour moi nécessairement, hein – mais pour les oeuvres qui vous ont marqué, convaincu, enchanté – et ce pour appuyer la représentativité de l’initiative. Je vais la faire courte cette année, car, comme je le disais, l’argumentaire ne change pas – et je vais donc simplement : À ce titre, il convient de rappeler discrètement que la présence sur ces listes ne constitue en rien une « nomination », comme le mentionnent certains messages débordants d’enthousiasme sur les réseaux sociaux – sans vouloir casser la baraque desdits enthousiasmes, d’ailleurs – personnellement, ça m’a fait chose quand j’ai compris d’un coup que je serais dorénavant dans le catalogue de la Bibliothèque Nationale de France, mais ça n’est pas une distinction non plus, c’est juste une conséquence du dépôt légal… Toutes les oeuvres du genre sont mécaniquement éligibles au Rosny. La véritable nomination se déroule à l’issue du premier tour, soit, justement, le vote qui vient de s’ouvrir.  Et donc, meilleures chances à tou-te-s ! Les meilleures pour tout le monde, oui oui, c’est ça l’égalité des chances.