Nous y voilà ! Je travaille en parallèle sur les corrections éditoriales de La Messagère du Ciel (qui sort en mai, au moment des Imaginales, où je serai ; pour mémoire, Port d’âmes ressort en poche chez Folio SF un peu avant), mais les livres ne s’écrivent pas tout seuls (je dis ça tellement souvent, y aurait-il un vœu inconscient derrière ?). Difficile de dévoiler dans quel état je reprends la situation, vu qu’on parle d’un livre qui n’est même pas encore sorti (la dissonance cognitive est assez étrange, j’avoue, et je mesure tout à fait et remercie les éditions Critic pour leur confiance) mais, heu, il y a un sacré nombre de choses à démêler. Me voilà reparti pour la deuxième étape de ce voyage au long cours en compagnie de ces personnages, et j’ai hâte de dévoiler et de conclure un certain nombre de fils d’intrigue… mais pas tous, évidemment, puisque la seconde partie de mon année sera occupée par l’écriture du troisième et dernier tome, L’Héritage de l’Empire, dont la sortie est prévue en mai 2018.