Je suis toujours à fond dans les corrections de Le Verrou du Fleuve (ça avance, mais je veux étoffer un certain nombre de choses pour être sûr que ce livre, initialement prévu comme une moitié de volume plus épais, fonctionne mieux comme un tome à part entière) ; j’aurais voulu (être un artiste) proposer un peu de choses musicales en parallèle, mais « Les Dieux sauvages » occupent assurément 95% de mon énergie. Du coup, je me suis dit, fais le truc que tu sais faire, raconte une histoire. Sur le blog Wildphinn, je vous propose de petites notes de composition relatives à Psycho Starship Rampage et comment le thème principal de la bande-originale a pris sa forme finale, avec l’appui d’une des notions d’harmonie les plus basiques qui soit. C’est ici.