Le chouette site What About a Dragon ? (avec une des meilleures taglines du monde : « existence in progress ») s’est lancé dans un projet un peu fou : réaliser une cinquantaine d’entretiens d’auteurs sur leurs conditions de travail, leur approche du métier, leurs doutes, difficultés éventuelles… Les conclusions de ce travail se trouvent ici avec des liens vers les entretiens individuels ; si vous lisez un tant soit peu d’imaginaire francophone, votre favori s’y trouve probablement. Je remercie Eacide de m’avoir proposé d’intervenir également, et je suis très fier de l’avoir fait « pouffer de manière incontrôlable » (parce que c’est ça, le professionnalisme, coco).

WAAD : Récemment, on entend beaucoup parler du syndrome de l’imposteur. Pour résumer, il s’agit du sentiment d’illégitimité que peut avoir un artiste vis-à-vis de ses pairs et de son art lui-même. Est-ce que ça vous parle ?

LD : Grave.
Pour lire mon humble entretien, c’est ici.