Les adaptations et déclinaisons de textes et d’univers sont toujours pour moi une expérience fascinante et empreinte d’humilité : c’est à la fois un ravissement et un honneur de voir comment d’autres artistes peuvent s’emparer d’un univers ou d’une nouvelle. Et j’ai été immensément gâté par les voix d’Aurore Jecker et Cédric Simon, qui ont magnifiquement donné vie à « La Fin de l’histoire », et que je remercie ! Cette nouvelle originellement parue dans le premier numéro de l’hélas défunte revue Mythologica et reprise dans La Route de la Conquête est en effet disponible à présent en podcast (ou baladodiffusion), grâce à Coliopod, Cédric Jeanneret et tous ses soutiens, que je remercie également.
« La Fin de l’histoire » se déroule dans l’univers d’Évanégyre; un monde de Fantasy mâtiné de Steampunk que Lionel Davoust construit récits après récits et dont l’histoire d’étant sur plusieurs grandes époques. La nouvelle ici présentée se déroule durant l’époque impériale où un puissant Empire, utilisant la magie comme technologie, tente de réunifier, par la conquête et/ou l’assimilation, l’ensemble du monde. La rencontre avec d’autres civilisations ne se passe évidement pas toujours comme le souhaite ou l’espère l’Empire….
Ce texte est entièrement indépendant des autres récits se déroulant dans cet univers. Cependant, j’attire tout particulièrement votre attention dessus si vous l’avez découvert avec La Messagère du Ciel ou Port d’Âmes : il se déroule à l’époque de l’Empire d’Asreth(ia) et relate ce qui se passait à travers les yeux de ceux qui l’ont vécue. Rendez-vous sur cette page, ou votre agrégateur de podcasts préféré, pour retrouver le texte. J’espère que vous serez transporté comme je l’ai été par les comédiens, et bonne écoute !