Actu

Accueil/Actu

Un extrait audio de Contes hybrides à découvrir

Avec ma grosse voix (ou semblant d’icelle) et surtout un habillage sonore de toute beauté réalisé par les éditions 1115 !

Voici un court passage de « Point de sauvegarde », dont il m’arrivait régulièrement de lire un autre extrait avec Les Deep Ones :

(Pour mémoire, le livre est à présent disponible en numérique sur toutes les plate-formes pour deux euros à peine.)

2019-10-09T07:05:44+02:00lundi 14 octobre 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Contes hybrides maintenant disponible en numérique à seulement 1,49 €

Lecteurs et lectrices numériques, il ne sera pas dit que vous n’êtes pas gâtés ce mois-ci : après la grosse promo sur les livres Critic (pour mémoire, La Messagère du Ciel est à 3,99 € pour une durée limitée), c’est au tour de Contes hybrides d’être à présent disponible en numérique, au prix tout, tout doux de seulement 1,49 €.

Couv. Victor Yale

Trois novellas autour des chimères, avec de la fantasy nostalgique, de la science-fiction brute, et de l’humour trollesque :

Première novella de ce recueil, « Le Sang du large » nous conte l’histoire d’un auteur isolé et de sa rencontre avec une créature qu’il pourrait croire tirée de l’un de ses romans. Mais est-ce lui qui a besoin de cet être fabuleux, ou bien l’inverse ?

« Point de sauvegarde » explore ensuite le cruel labyrinthe de notre mémoire et interroge notre vision de la réalité. Et pour finir, « Bienvenue à Magicland » fait la part belle à la dérision et à la monstruosité, même si le monstre n’est pas toujours celui que l’on imagine…

Le livre est disponible en numérique sur toutes les plate-formes.

2019-10-04T07:55:07+02:00mercredi 9 octobre 2019|À ne pas manquer|0 commentaire

73% de réduction sur La Messagère du Ciel en numérique ! (et plein de livres Critic)

Arrêtez tout, mais posez quand même cette tasse de café, ça serait dommage de la casser : pour une durée limitée, La Messagère du Ciel (tome 1 de « Les Dieux sauvages ») est en promotion exceptionnelle à 3,99 € à l’occasion du mois de l’imaginaire. Si vous hésitiez à vous lancer dans la saga, c’est l’occasion !

Il y a aussi plein d’autres superbes livres des éditions Critic à ce petit prix : le premier tome de « Dominium Mundi » (François Baranger), de « Lasser, détective des dieux » (Sylvie Miller et Philippe Ward), des « Chroniques de l’Étrange » (Romain d’Huissier), les excellents Seigneurs de Bohen (Estelle Faye) et PariZ (Rodolphe Casso, dont le nouveau roman vient de sortir), bref, c’est au total quatorze romans de grande qualité en fantasy, science-fiction, thriller à découvrir chez eMaginaire en promotion exceptionnelle.

2019-10-04T07:55:23+02:00lundi 7 octobre 2019|À ne pas manquer|0 commentaire

Une semaine d’émissions autour de La Fureur de la Terre à écouter en direct

J’ai les grands honneur et plaisir (ils sont deux, d’où le pluriel, heh) d’être à nouveau l’invité de Natalie Ramage pour son émission Il était une fois un livre, diffusée sur Fréquence 8, radio locale du bassin rennais.

Au programme : une semaine d’entretien en profondeur pour (re)découvrir la série « Les Dieux sauvages », avec bien sûr un focus plus prononcé sur La Fureur de la Terre, et à chaque fois, les superbes lectures de Natalie, qui fait découvrir quelques extraits du livre.

Ce sera toute la semaine, à écouter en direct sur 90.5 (Rennes) ou en ligne sur le site de la radio.

Horaires : 8h30 le matin, rediffusé à 17h15 en fin de journée.

Merci à Natalie et toute l’équipe de Fréquence 8 !

2019-09-23T15:50:55+02:00jeudi 26 septembre 2019|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Une semaine d’émissions autour de La Fureur de la Terre à écouter en direct

Comment écrire une histoire grâce au conflit ? [Atelier d’écriture en décembre]

Heads up! En décembre, j’aurai le plaisir de proposer à nouveau un de mes ateliers favoris sur la notion de conflit en narration, qui représente pour moi l’épine dorsale de tout récit (un récit, en son cœur, repose sur une volonté et un parcours, fussent-ils métaphoriques, ce qui sous-entend l’idée de résistance, donc de conflit).

Bien des écoles de création littéraire américaine résument la notion d’histoire à celle de conflit. Où est l’adversaire ? Qui les personnages doivent-ils vaincre ? Mais cette notion est souvent mal comprise, résumée à une opposition binaire entre deux camps et à une confrontation souvent fondée sur la violence. Or, dans le contexte de la création narrative, elle est bien plus vaste : elle représente l’énergie fondamentale de tout récit, tandis qu’elle exprime, de façon globale, la notion de difficulté et de tension, qui sous-tend toute intrigue romanesque. 
À la fois question préparatoire féconde et boussole pour s’extirper d’une impasse littéraire, la notion de conflit en narration forme un socle dont la compréhension profonde aide l’auteur à rendre ses récits plus efficaces, plus prenants, tout en simplifiant son travail en lui fournissant les questions cruciales qui l’aideront à progresser dans son histoire. Et, loin d’un affrontement binaire de film à grand spectacle hollywoodien, elle lui permettra au contraire, s’il le désire, de complexifier ses intrigues et ses personnages sans jamais sacrifier le suspense et l’intérêt du lecteur. 

Cela se déroulera comme toujours à l’école parisienne Les Mots, dans le Ve arrondissement, les samedi 14 et dimanche 15 décembre. Un week-end très studieux en perspective, mais c’est le but, hein ?

Pour les horaires précis et modalités d’inscription, rendez-vous sur cette page. Attention, l’atelier est limité à 12 places.

2019-09-23T14:59:01+02:00mercredi 25 septembre 2019|À ne pas manquer, Technique d'écriture|4 Commentaires

Contes hybrides est à présent disponible partout !

Vous avez remarqué ? On en parle, on en parle, et puis pouf, ça finit par arriver, à la date prévue :

Couv. Victor Yale

BOUM

Contes hybrides est à présent disponible partout au doux prix de 7 € seulement ! D’abord chez votre libraire, et puis si vous n’en avez pas, en ligne.

« J’ai passé en revue chaque hypothèse vraisemblable au moins deux ou trois fois. Je suis certain de ce que j’ai vu, mais je ne sais pas quel sens y accorder.

Dans ma jeunesse, quand j’ai commencé à lire, dans ce flou bienheureux où se mélange la construction du monde de l’enfant et son acceptation primaire de toutes les histoires, je croyais sincèrement aux créatures fantastiques, aux enchantements. Adolescent, je n’avais évidemment rien rencontré de tel, mais je me suis mis à penser que j’étais un des rares à croire encore et que l’absence de preuves n’invalidait pas la magie. »
 
Première novella de ce recueil, « Le sang du large » nous conte l’histoire d’un auteur isolé et de sa rencontre avec une créature qu’il pourrait croire tirée de l’un de ses romans. Mais est-ce lui qui a besoin de cet être fabuleux, ou bien l’inverse ? « Point de sauvegarde » explore ensuite le cruel labyrinthe de notre mémoire et interroge notre vision de la réalité. Et pour finir, « Bienvenue à Magicland » fait la part belle à la dérision et à la monstruosité, même si le monstre n’est pas toujours celui que l’on imagine…

Je suis très heureux de voir ces trois textes acquérir une seconde vie, car certains étaient devenus difficiles à trouver voire épuisés (via les anthologies qui leur avait fait place), et d’autant plus de les voir rassemblés ici thématiquement dans un joli format. Merci aux éditions 1115 et à Victor Yale pour la couverture !

Pour fêter ça, pour mémoire, plein d’événements en approche, notamment une dédicace cet après-midi même à Rennes, chez Critic. Toutes les infos sur l’agenda !

2019-09-13T17:35:39+02:00mercredi 18 septembre 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Ce week-end, rendez-vous à Cidre et Dragon

Un des meilleurs noms de festival du monde, mais qui ne comporte pas de forêt de bambous, en tout cas pas à ma connaissance, car c’est en Normandie, à Merville-Franceville-Plage.

Cette grande fête rassemble tous les ans un immense marché médiéval, des milliers de visiteurs en costume, des concerts (j’y ai vu Eluveitie il y a deux ans, rien que ça) tandis que le village se métamorphose pour un week-end entier aux couleurs de l’imaginaire. Ça vaut vraiment le coup (même si on n’est pas costumé) et c’est gratuit.

J’aurai le plaisir d’y revenir ce week-end au salon littéraire, avec plein de bouquins à proposer, à deux pas de la plage… Viens, y a du cidre et des dragons (l’un des deux sous réserve).

2019-09-27T09:59:10+02:00mardi 17 septembre 2019|À ne pas manquer|3 Commentaires