« Causes de la mort » rééditée dans l’anthologie Frontières

Le beau festival ImaJ’nère s’est déroulé ce week-end à Angers, et tous les ans, l’événement publie sa propre anthologie, à présent disponible ! Cette année, l’ouvrage s’intitule Frontières.

Et je suis très heureux d’annoncer que la nouvelle « Causes de la mort », qui n’était disponible que dans le recueil L’Importance de ton regard, s’y trouve rééditée dans ce très bel ouvrage abondamment illustré, en prestigieuse compagnie !

« Que… Qu’est-ce qui m’est… arrivé ? balbutia-t-il d’une voix blanche.
— Arme à feu, je dirais, répliqua l’ange Machiera en posant le menton dans la main. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est de savoir qui a pressé la gâchette. Lequel de vous deux ? »

Couv. Alexandre Granger

Au sommaire :

  • Préface (Pierre Marie Soncarrieu)
  • Une journée ordinaire (Romain d’Huissier) Illustration : Antoine Delalande
  • Therminator Land (Philippe Caza) Illustration : Cindy Canévet
  • La légende de Lémutopia (Samantha Chauderon) Illustration : Philippe Caza
  • Messager des morts (Brice Tarvel) Illustration : Candice Roger
  • Traverser la frontière (B.H.Rogers) Illustration : Mathieu Seddas
  • Une colline avant l’enfer (Jrmy Bouquin) Illustration : Candice Roger
  • L’homme dans la fontaine (Ophélie Bruneau) Illustration : Lola Myr’tille Collenot
  • Floréal (Camille Leboulanger) Illustration : Ronald Bousseau Illustration
  • La Passeuse d’âmes (Myrtille Bastard) Illustration : Fabien Collenot
  • Tango bleu (Pierre-Paul Durastanti) Illustration : Lola Collenot
  • La Forêt des Ombres (Yaël July) Illustration : Cassandre De Delphes
  • Causes de la mort (Lionel Davoust) Illustration : Tiphs
  • Last Frontier (Laurent Whale) Illustration : Cassandre de Delphes
  • Indigo (Ms Beth Greene) Illustration : Lola Collenot
  • Embarras de transit (Carpentier Francis) Illustration : Fabien Collenot
  • La tenancière (Audrey Pleynet Auteur) Illustration : Ronald Bousseau
  • Si tous les aliens du monde… (Jean-Laurent Del Socorro) Illustration : Mathieu Seddas
  • La frontière sans loi (Julien Heylbroeck) Illustration : Lola Collenot
  • Cellules communicantes (Sarah Mallet & Romain Mallet) Illustration : Candice Roger
  • Un personnage de papier (Patrice Verry) Illustration : Mathieu Seddas
  • Un épisode de la chasse au P. (Robert Darvel) Illustration : Antoine Delalande
  • Quarante-neuf (Jérôme Verschueren) Illustration : Candice Roger
  • Le récit de la forêt (Pierre Marie Soncarrieu) Illustration : Cindy Canevet
  • Une journée ordinaire (Alex Evans) Illustration : Antoine Delalande
  • Postface (Jean-Hugues Villacampa) illustration: Jacques Pinbouen

Il faut saluer l’important travail de défrichage de l’association, qui propose dans cette anthologie des plumes connues comme de talentueux nouveaux auteurs : à vous de découvrir ces nouvelles signatures !

L’ouvrage peut être commandé chez votre libraire ou bien en ligne directement sur le site de l’événement par cette page.

2019-06-06T22:41:35+02:00lundi 10 juin 2019|À ne pas manquer|1 Comment

La Fureur de la Terre maintenant disponible en numérique !

Nous avons eu un petit retard en raison du volume, heu, un peu inattendu du roman, mais ça y est : si vous l’attendiez, « Les Dieux sauvages » tome III est à présent disponible en numérique chez toutes vos plate-formes préférées. Merci pour votre patience (et merci à l’équipe Critic pour son travail) !

Couv. Alain Brion

La partie gauche de cette image n’est donc plus un vœu pieux, haha.

2019-06-05T17:07:59+02:00jeudi 6 juin 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Ce week-end, retrouvons-nous à St-Malo pour Étonnants Voyageurs

Pas de Palais du Grand Large (qui est en travaux) ? Pas de problème. Ce week-end, comme c’est la tradition depuis des années, les éditions Critic seront sur le festival Étonnants Voyageurs à Saint-Malo, à littéralement vingt mètres de la mer. Littéralement, c’est important pour un éditeur, vous voyez.

Et j’aurai le plaisir d’y être également, de samedi à lundi avec tout Évanégyre à vous proposer, notamment, bien sûr, La Fureur de la Terre.

Horaires :

Samedi 8 juin – 10h30 à 12h30. 14h30 à 16h. 17h à 19h.

Dimanche 9 juin – 13h à 15h. 16h à 18h. 18h30 à 19h30.

Lundi 10 juin – 10h à 12h30. 15h30 à 16h30.

À ce week-end !

2019-06-11T15:42:37+02:00mardi 4 juin 2019|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Ce week-end, retrouvons-nous à St-Malo pour Étonnants Voyageurs

Ce samedi, dédicace chez Critic à Rennes !

C’est à la maison – la maison d’Évanégyre !

Ce samedi, à Rennes, je serai en dédicace l’après-midi là où tous les chemins mènent, ce qui n’est pas Rome contrairement à l’idée reçue, mais à la librairie Critic, de 16h à 19h, 19 rue Hoche. Il s’agira bien sûr de fêter la sortie de La Fureur de la Terre, mais j’aurai également tous les autres livres bien sûr (et peut-être encore deux ou trois La Volonté du Dragon, s’il reste du fond de stock).

À samedi, et merci à Critic !

Au fond : Bibi, Clément Bouhélier, Simon Pinel, Christian Léourier, Éric Marcelin, Florence Bury. Premier rang : Laurent Whale, Sylvie Miller. À droite : un mec. Photo prise à Livre Paris 2016.
2019-06-03T10:44:30+02:00lundi 27 mai 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Les Imaginales, c’est cette semaine !

Affiche Piotr et Grzegorz Rosinski

Et si, auguste lectorat, tu ignores encore l’existence de cette grande fête de l’imaginaire, un des rendez-vous majeurs du genre en France dans l’année, eh bien – non, je ne vais pas te jeter des cailloux, car je suis paix et amour (ou du moins j’y travaille). Je vais te jeter des arcs-en-ciel, des pétales de rose, car hosanna sur terre et dans les cieux, tu es sur le point de découvrir une fête merveilleuse à laquelle tu auras grand plaisir à participer.

À condition que tu viennes, évidemment. Sinon, on reparlera des cailloux.

Les Imaginales, ce sont quatre jours de rencontres, dédicaces, expositions, débats, jeux, tous autour de l’imaginaire, avec un petit accent sur le conte, la fantasy et le roman historique. C’est à Épinal, les infos sont là, et Épinal, je tiens à le préciser, c’est très accessible en train. Donc pas d’excuse. Sinon, cailloux, toussa.

J’aurai le plaisir de participer à un certain nombre de rencontres et d’événements. Pour mémoire, j’aurai également La Fureur de la Terre, tome 3 de « Les Dieux sauvages », tout frais sorti la semaine dernière. Et ce sera pour moi la première fois que j’en parlerai, et ça me fait drôlement plaisir !

« juin 2019 » loading...
L M M J V S D
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

2019-05-28T09:49:20+02:00lundi 20 mai 2019|À ne pas manquer|7 Commentaires

La Fureur de la Terre est maintenant disponible !

Nous sommes le 16 mai, et c’est un jour que j’attendais, j’avoue, avec trépidation : le tome 3 de « Les Dieux sauvages », La Fureur de la Terre, est à présent disponible1. Cela représente un an d’écriture à rythme très soutenu pour un épais volume de 800 pages : j’avoue en être très satisfait, et j’espère (forcément !) que vous partagerez le sentiment !

Couverture Alain Brion

« Qu’est-ce qu’un symbole si ce n’est du vide tellement recouvert de peinture que celle-ci se solidifie selon la forme qu’on veut lui donner ? »

La ville de Loered, Le Verrou du Fleuve, ploie sous la pression des armées démoniaques, mi-chair, mi-machine du dieu Aska. Affamée, malade, la population ne tient plus que par la foi que lui inspire Mériane, l’envoyée du dieu Wer.

Alors qu’aux plus hauts échelons du royaume, la reine régente Izara s’efforce de sauvegarder ce qu’elle peut encore, le prince Erwel lance un appel désespéré à l’union des provinces pour aider Loered. Quant à Mériane et les siens, ils n’ont pas d’autre choix pour survivre que de braver la colère divine. Car dans les vestiges maudits de l’Empire d’Asrethia repose peut-être une puissance capable de rivaliser avec celle d’Aska.

Tandis que le passé du monde émerge, la nature réelle du conflit qui oppose les dieux rivaux se dessine, et les Rhovelliens affrontent leurs plus terribles sacrifices. Quand la mort frappe tous les jours, il n’y a pas de héros, pas d’épopée – seulement la nécessité de survivre jusqu’au lendemain.

Mais qu’est-ce que « Les Dieux sauvages » ? Pour l’occasion, réalisée avec les éditions Critic, une petite vidéo qui retrace les origines de la série et ses intentions :

Le livre est disponible chez votre libraire préféré, ou via cette page pour vous proposer quelques distributeurs. Mais n’oubliez pas de faire travailler en priorité vos commerçants de proximité !

J’aurai le plaisir de venir en parler en vive voix et de le présenter en salons et festivals, à commencer par les Imaginales, bien sûr ! Tous les événements à venir :

Chargement en cours Évènements

Recherche et navigation de vues Évènements

Évènements passés

mai 2019

juin 2019

+ Exporter les évènements

Merci de votre fidélité, à très vite et bonne lecture !

  1. Pour raisons techniques, la sortie en livre électronique doit être déplacée de quelques semaines, au 6 juin. Merci de votre patience !
2019-05-13T18:05:53+02:00jeudi 16 mai 2019|À ne pas manquer|6 Commentaires

Le Dictionnaire de la fantasy d’Anne Besson lauréat du prix Imaginales ! [Liste complète]

Splendide ! Comme tous les ans, bien sûr, le prix Imaginales récompense des œuvres particulièrement marquantes de la fantasy parues au cours de l’année passée. Félicitations à tous les lauréats et lauréates (ça me fait notamment très plaisir pour les camarades Estelle Faye et Robert Darvel !).

Et je veux saluer à nouveau le travail titanesque, à la fois d’une grande intelligence et très accessible, réalisé par Anne Besson pour le Dictionnaire de la fantasy publié chez Vendémiaire. J’ai déjà gauchement dit tout le bien que je pensais de son approche (gauchement parce que j’ai contribué quelques articles, alors on pourrait me targuer d’autocongratulation partielle, mais ce serait quand même me donner une importance absurde), cependant, vraiment : cet ouvrage a pour moi deux immenses qualités que j’aimerais bien retrouver davantage ailleurs, quel que soit le domaine.

D’une, il s’attache d’abord aux mouvances plutôt que de noyer le lecteur sous un torrent d’œuvres et d’auteurs, ne gardant que les grands repères. Il fait tout cela sans sacrifier la profondeur de contenu, ce qui en fait une compilation de connaissances parfaite pour les érudits comme pour ceux et celles qui souhaitent découvrir le genre avec des repères solides. D’autre part, Anne Besson a parfaitement intégré l’aspect vivant et populaire de ces cultures (dont elles sont indissociables, en vérité) et a établi un pont avec les acteurs du domaine : on y retrouve beaucoup d’articles rédigés par les membres d’Elbakin.net et – initiative extrêmement rare – des points de vue d’auteurs en exercice sur certaines thématiques majeures, du côté cette fois de l’imagination et de l’inspiration. Merci, Anne, d’avoir fait dialoguer tous les acteurs du monde du livre, du chaos créateur jusqu’à l’analyse rigoureuse universitaire, et félicitations !

Les lauréats :

  • Roman francophone : Robert Darvel, Femmes d’argile et d’osier, Les Moutons Électriques
  • Roman étranger traduit : Dmitri Lipskerov, Le Dernier rêve de la raison, Agullo Editions, traduction de Raphaëlle Pache
  • Jeunesse : Estelle Faye, Les Guerriers de glace, Éditions Nathan
  • Illustration : Daniel Egnéus, Le Dogue noir, de Neil Gaiman, Au diable vauvert
  • Nouvelle : Neil Gaiman, Signal d’Alerte, Au diable vauvert
  • Prix spécial du Jury : Anne Besson, Dictionnaire de la Fantasy, Vendémiaire

[Source]

2019-05-20T09:19:35+02:00mercredi 8 mai 2019|À ne pas manquer|1 Comment