Port d’Âmes

Accueil/Fiction/Livres/Port d’Âmes

Port d’Âmes

Entre ascension sociale et amour, Rhuys navigue à travers les méandres dangereux de la cité d’Aniagrad, décidé à reconquérir l’honneur perdu de sa famille.

Catégorie :

Description du Produit

Roman, éd. Critic, 2015 / Folio SF, 2017

Finaliste du prix Imaginales du roman

Finaliste du prix Imaginales des lycéens

Finaliste du prix Elbakin

Ce Port d’Âmes est d’une solide facture : cadre crédible, jusque dans les ressorts de la politique locale, histoire d’apprentissage classique mais efficace, profondeur psychologique des personnages, le tout servi par une plume maîtrisée et travaillée. – Bifrost

Ce roman très achevé est un petit bijou que je vous conseille fortement […] Découvrez des personnages et un univers complexes travaillés en profondeur, tout un passé qu’on sent sous-jacent, simplement dissimulé par l’oubli des contemporains de Rhuys, habilement intégré par petites touches. – Solaris

8/10. Le fond, la forme, une lecture prenante sans “se contenter” de divertir, que demander de plus ? – Elbakin.net

« Un proverbe prétend qu’à Aniagrad, tout se monnaye, même l’usage des miroirs. »

Rhuys ap Kaledán est un héritier déchu.

Tout juste libéré de la servitude et des galères, il rejoint la cité franche d’Aniagrad, où tout se vend et tout s’achète, pour reconquérir l’honneur de sa famille. L’occasion lui en est rapidement donnée : Edelcar Menziel, un ancien ami de son père, lui propose de travailler sur la conversion dranique, un procédé perdu depuis des siècles qui permettrait de réaliser des machines magiques.  Résolu à tracer son chemin dans la haute société de la ville,  le jeune homme s’investit de tout son cœur dans le projet.

Mais bientôt, coincé entre des intrigues politiques et son amour pour une mystérieuse jeune femme qui vend des fragments de son âme pour survivre, Rhuys découvre que le passé recèle des secrets bien sombres et tortueux. Aux prises avec l’ambition, la duplicité et le mensonge, il devra se montrer plus rusé que ses ennemis s’il veut atteindre son but sans perdre son âme.

Couverture Critic : François Baranger. Couverture Folio SF : Alain Brion.

Babelio

4.5/5. Encore une très bonne lecture !

Amélire en rouge

J’ai tout simplement adoré ma lecture. Quelques semaines après, certaines scènes sont encore bien présentes dans mon esprit. C’est le premier livre que je lis de Lionel Davoust et je ne suis pas déçue !

Un grand moment de fantasy.

Fairy Stelphique

8/10. Entre l’effet dynamique de ses jeux de pouvoirs, et cette ouverture mystique sur une nouvelle méthode d’échanges, Port d’âmes possède beaucoup d’atouts pour porter durant ses 600 pages, toute notre âme d’enfant en soif d’aventures et de nouveaux horizons, grâce à la plume très inspirée de cet auteur…

Andrée la Papivore

un roman fantasy efficace et dépaysant […] Les mots sont choisis avec soin, les images véhiculées sont belles et les émotions passent très bien, rien ne semble artificiel ou surjoué.

Les Tribulations d’Amarüel

Le personnage grandit, évolue, apprend de ses erreurs (malgré quelques rechutes en chemin) et c’est aussi un des points qui m’a intéressé : découvrir comment Rhuys allait s’extraire des situations (physiquement et mentalement).

Passion de Lecteur

De ce livre on retient un style très enlevé, une mise en place des décors et des personnages très détaillée. […] J'en retiens aussi et surtout de très intéressants échanges philosophique parfois, poétique souvent.

Librairie le Failler

Port d’Âmes est un vrai chef d’œuvre, l’un de ces romans qui vous hantent une fois refermé.