Sur les nombreux textes, deux autres m'ont particulièrement marqué : « Hoorn » d'Estelle Faye [et] « Une Forme de démence » de Lionel Davoust.