Traiter ce roman d'épique, c'est encore utiliser un mot trop faible.