19/20. Difficile ici de trouver vraiment des points faibles. Surtout que Lionel Davoust a même réussi l’exploit de me faire lire et aimer de la SF. […] un recueil vraiment superbe à lire.