J’ai beaucoup aimé ce texte pour plusieurs raisons. Premièrement, j’ai eu beaucoup de sympathie pour le troll qui évolue dans un univers qui ne lui convient pas, qui ne parvient pas à faire partager sa passion. [...] Enfin, j’ai aimé la réflexion que l’auteur apporte sur le rôle des soigneurs des zoos.