« Regarde vers l’ouest » republiée dans l’anthologie du festival ImaJn’ère, Monstres Cachés

Tous les ans se tient l’extrêmement agréable festival ImaJn’ère à Angers, auquel j’ai eu le plaisir de participer plusieurs fois, et à chaque fois le festival propose sa propre anthologie en lien avec le thème choisi. 2018 ne fait pas exception, et il faut noter que le livre n’ouvre pas ses pages qu’aux auteurs établis mais aussi aux débutants à travers un appel à soumissions annuel : une initiative à saluer ! Le thème de cette année est Monstres cachés, et le livre bénéficie d’un splendide écrin de Philippe Caza :

Couv. Caza

Au sommaire

  • Célia Rodmacq
  • Cédé
  • J.A. Reeves
  • Christian Ravat
  • Samantha Chauderon
  • David Verdier
  • Brice Tarvel
  • Roxane Dambre
  • Simon Sanahujas
  • Lionel Davoust
  • Julien Heylbroeck
  • Beth Greene
  • Martine Leroy
  • Camille Leboulanger
  • Audrey Calviac
  • Pierre-Marie Soncarrieu
  • Arnaud Cuidet
  • Christine Luce
  • Thomas Geha
  • Jean-Hugues Villacampa
  • Sarah et Romain Mallet
  • Francis Carpentier
  • Jérôme Verschueren
  • Patrick Eris
Avec une préface de Philippe Caza, une postface de Jean-Hugues Villacampa et 20 illustrations intérieures.

À propos de « Regarde vers l’ouest »

Je propose pour ma part une réédition d’un texte pour lequel j’ai beaucoup d’affection, car il s’agissait à l’époque d’une de mes premières incursions dans l’univers qui allait devenir Léviathan. Comme dans le cas d’Évanégyre, le texte est entièrement indépendant de la série, et fait d’ailleurs intervenir des personnages sans lien direct avec les romans ; l’ambiance est simplement voisine. Histoire d’initiation, de création, de (pro)création (comme le titre de l’anthologie de 2007 dirigée par Lucie Chenu où la nouvelle est initialement parue), de couple et d'(in)compréhension, « Regarde vers l’ouest » met en scène Travis, père qui a remonté la piste de son ancienne compagne pour réapparaître dans sa vie et celle de son fils qu’il n’a pas vu depuis sept ans. Cherche-t-il à reconstruire les ponts qui ont été brisés ou bien vise-t-il des objectifs plus occultes ?

Se procurer l’ouvrage

L’anthologie est actuellement disponible en précommande à un tarif préférentiel sur le site d’ImaJn’ère. Et elle sera bien entendu en vente pendant l’événement, qui se tiendra les 28 et 29 avril aux salons Curnonsky d’Angers.
2018-05-07T12:39:34+02:00jeudi 12 avril 2018|À ne pas manquer|3 Commentaires

Rendez-vous ce week-end à Angers

Affiche Mathieu Seddas

Ce week-end, pour mémoire, a lieu le festival ImaJn’ère à Angers ! Très sympa, chaleureux, avec plein d’animations, de signatures, d’expositions et de débats à voir sur le site (dont notamment la liste des invités). Cela se passera dans les très beaux salons Curnonsky, dans le centre (infos pratiques) et l’entrée est libre. Pour mémoire, le festival publie également son anthologie thématique, intitulée cette année Histoires d’eau. L’anthologie peut d’ores et déjà être commandée sur cette page ; j’ai le plaisir d’y reproposer « Lions et espadons », une histoire sur l’aspect humain de la pêche et la gestion des ressources vivantes. À ce week-end ! 
2017-04-16T16:34:48+02:00mardi 4 avril 2017|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Rendez-vous ce week-end à Angers

« Lions et espadons » repris dans l’anthologie Au fil de l’eau

Les 8 et 9 avril, c’est le très chaleureux festival ImaJn’ère, à Angers, aux salons Curnonsky : une chouette fête de l’imaginaire, conviviale autant pour les lecteurs que les auteurs, à laquelle je ne peux que te recommander de venir, auguste lectorat. Le festival, comme tous les ans, a son anthologie, et il faut signaler qu’elle donne sa chance à de jeunes écrivains, ce qu’il convient de saluer !

Couv. Mathieu Seddas

Au sommaire

Arnaud Cuidet, Daniele Thiery, Ophélie Bruneau, Bruno Poshesci, Julius Nicoladec, Hervé Jubert, Myrtille Bastard, Patrice Verry, Lionel Davoust, Francis Carpentier, Sarah & Romain Mallet, Robert Darvel, Jérôme Verschueren, Brice Tarvel, Eric Lainé, Fred Audams et Olivier Boile et Préface de Jean-Hugues Villacampa.
Après Histoires d’aulx, U-chroniques, Riposte Apo, Total Chaos, Rétro-fictions, Star Ouest et Antiqu’Idées l’association imaJn’ère vous propose une nouvelle anthologie thématique ! Réalisée à l’occasion du septième salon ImaJn’ère, le salon de la Science-Fiction et du Policier d’Angers où de plus en de plus d’auteurs de l’imaginaire francophone se réunissent chaque année, l’anthologie Au fil de l’Eau explore tous les aspects bien connus de l’élément liquide, par le biais de la science-fiction, de la fantasy, du fantastique et d’une pointe de polar. Les auteurs présents dans ce recueil explorent avec talent tous les aspects aqueux de nos mauvais genres préférés que sont le polar, la science-fiction, le fantastique et la fantasy. Après avoir lu ces textes, vous ne verrez plus jamais l’eau comme un simple élément qu’il faudrait soit consommer, soit protéger, mais comme une entité actrice de son environnement. Qu’elle soit destructrice ou source de vie, force de guérison, de purification, de protection, de régénération, qu’elle représente une contrainte, un danger pour nos corps majoritairement composés d’eau ou pour notre Terre, notre chère « planète bleue », l’eau vous entraînera sans concession à travers des aventures maritimes, des mythes hydrophiles et des enquêtes détrempées. Elle vous contera de façon positive ou non, cette soif vitale qui nous tient, ce besoin sans cesse renouvelé de nous rafraîchir et de nous abreuver à la source de toute chose.
Je suis très content de reproposer pour ma part « Lions et espadons », initialement publiée dans l’anthologie Moissons Futures à La Découverte. À travers le trajet d’un patron de pêche, cette nouvelle parle des dangers de la privatisation des ressources vivantes, sous l’angle humain. À l’époque, j’ai entendu dire qu’elle avait même circulé dans certaines administrations, ce qui était pour moi une grande source de fierté (et d’apaisement, car cela signifiait que je ne devais pas dire trop de bêtises). L’anthologie sera disponible sur le festival (et moi aussi) (disponible sur le festival, je veux dire) (quoique en pièce unique et non disponible à l’achat) et sinon, il est d’ores et déjà possible de souscrire pour se la procurer, à cette adresse.
2017-04-27T15:12:34+02:00lundi 20 mars 2017|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur « Lions et espadons » repris dans l’anthologie Au fil de l’eau

Retrouvons-nous ce week-end à Angers !

Affiche TBoy

Affiche TBoy

La valse des festivals continue : ce week-end, c’est ImaJ’nère, dans la douce ville d’Angers ! Un événement très chaleureux qui se déroulera, comme les années précédentes, dans les jolis salon Curnonsky (6 place Maurice Salland). En plus, l’entrée est gratuite ! Pour mémoire, ImaJn’ère, c’est aussi une anthologie réalisée autour du thème du festival, cette année Antiqu’idées. J’y figure pour ma part avec une réédition de « Faisabilité et intérêt zootechniques de la métamorphose de masse » (Oscar 2032 du titre le plus long) ; les infos sont ici.
2016-05-16T18:50:22+02:00lundi 16 mai 2016|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Retrouvons-nous ce week-end à Angers !

Une librairie amie en difficulté

phenomenejTerrible accident pour Phénomène J, excellente librairie / bouquinerie angevine, fervent soutien de l’imaginaire notamment à travers des initiatives associatives, des fanzines critiques, le salon ImaJ’nère et les anthologies associées qui ouvrent leurs pages aux débutants : un dégâts des eaux en cave a détruit une grande partie du stock et grandement fragilisé les bases de données. La boutique signale ses difficultés et un possible appel à l’aide, peut-être à travers un financement participatif. J’ai eu le plaisir de participer plusieurs fois à ImaJ’nère et d’aller signer à la librairie : je peux témoigner de l’accueil merveilleux, du professionnalisme et de la fidélité amicale de l’équipe. Plus qu’une boutique, comme tout bon libraire, « Phéno » est un point d’eau pour des passionnés, une communauté qui s’est tissée par amour de la littérature, et se trouve à l’origine de quantités de projets qui communiquent et font vivre cette passion, en particulier à travers des événements. Si vous vous trouvez dans la région d’Angers, je ne peux que vous encourager vivement à aller y faire un tour, dans un premier temps, à effectuer quelques achats pour aider à faire vivre le commerce. Le fonds estsi vaste, impossible de ne pas trouver votre bonheur. (Notamment, mes chers étudiants passionnés d’imaginaire, si vous me lisez, allez faire un tour là-bas, petits saligauds, et investissez-vous dans la communauté.) La boutique se trouve 3, rue Montault, derrière la cathédrale. Et dès qu’un plan d’action sera mis en place par l’équipe, comptez sur moi pour vous rabâcher les oreilles avec, parce que ce lieu ne doit pas disparaître : on a trop peu de bons libraires pour ne pas leur filer un coup de main quand les temps sont durs.
2015-01-06T23:13:02+02:00mercredi 7 janvier 2015|Le monde du livre|2 Commentaires

Ce week-end : ImaJn’ère à Angers + double concert des Deep Ones

ImaJinEre2014_AfficheSur la route à nouveau : ce week-end, je serai au chaleureux et joyeux festival ImaJn’ère, qui se déroulera à Angers du vendredi 13 au dimanche 15. Au programme : jeux, expositions, auteurs en imaginaire et en polar, pour une fête qui se déroulera comme l’année dernière aux salons Curnonsky (6 place Maurice Saillant). Les Deep Ones seront également de la partie, pour un double concert de musique semi-improvisée sur fond de lectures d’imaginaire (à moins que ce ne soit l’inverse), samedi à 18h30 et dimanche à 11h. Le salon est vraiment très sympa et vaut le déplacement, ne serait-ce que pour la journée si vous habitez dans le grand ouest. Venez en masse, tabernacle ! Toutes les infos pratiques
2014-06-09T17:49:37+02:00mardi 10 juin 2014|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Ce week-end : ImaJn’ère à Angers + double concert des Deep Ones

Je suis partout (ce week-end)

futuriales2013ImaJinEre2013_Affiches_01Allez allez il est beau mon salon. Il y en a deux à se tenir en fin de semaine, il faut venir, il y en a pour tout le monde, je serai partout, je serai aux deux ! Le soleil revient, vous n’avez aucune excuse à rester manger des chips sur votre canapé en regardant Les Anges de la Téléréalité, les chips c’est mauvais pour la santé, il y a plein d’hydroxyles de tétranazole de palme, cela fait rouiller les omega-3 et provoque une dégénéresence prématurée des complexes actifs. En résumé :
  • Samedi 8 juin, je serai à Aulnay sous Bois, pour les Futuriales. Un des rares événements en région parisienne, c’est l’occasion, et ça n’est que samedi, ne ratez pas la fenêtre de tir ! Toutes les infos pratiques sur le site : http://www.futuriales.com/
  • Dimanche 9 juin, je serai à Angers pour ImaJn’ère. (L’événement commence vendredi.) Avec des expos, des tables rondes, un espace jeu de rôle, des lectures publiques et bien plus encore à découvrir sur http://imajnere.blogspot.fr/p/imajnere-2013.html.
Si vous ne venez pas, c’est que vous ne faites pas d’effort ! (Dérogation acceptée pour les résidents de Montpellier, Johannesburg et les chantiers aérospatiaux martiens d’Utopia Planitia.)
2013-06-07T10:26:37+02:00mercredi 5 juin 2013|Dernières nouvelles|Commentaires fermés sur Je suis partout (ce week-end)