atelier d’écriture

/Tag: atelier d'écriture

En janvier, atelier d’écriture sur le conflit à Paris (et conférence)

Je m’y prends pas mal à l’avance, car les places sont parties rapidement l’année dernière : j’ai le grand plaisir de retourner en janvier à l’école d’écriture Les Mots, sise à Paris, pour proposer une conférence sur les outils numériques d’aide à l’écriture1 et, surtout, un nouvel atelier d’écriture centré sur la notion de conflit (laquelle est fondamentale, à mon humble avis, à l’écriture de toute histoire) :

Comment les outils numériques peuvent-ils soutenir l’écriture ? (conférence, 12 janvier)

L’écrit est l’une des formes de communication les plus ancestrales de l’humanité, et la fiction représente l’art narratif le plus ancien. Pourtant, pendant des siècles, la façon de créer de la littérature n’a que peu évolué, fondée sur des outils simples : du papier, un crayon. Or, avec l’explosion de l’informatique, des façons inédites d’approcher le texte, dans sa production, sa correction, sont apparues. Et avec le triomphe de l’ordinateur personnel et des terminaux mobiles, une révolution silencieuse de la création littéraire s’est opérée, fournissant des myriades d’outils novateurs à l’écrivain pour réaliser l’œuvre de ses rêves.

En se fondant sur des études récentes relatives à la créativité ainsi que sur son expérience d’auteur, Lionel Davoust propose dans cette conférence de voir comment ces nouveaux outils libèrent l’esprit pour qu’il accomplisse son meilleur travail, quels sont leurs avantages et inconvénients, et quelles sont les qualités à rechercher. Il partagera et explicitera également certaines de ses recommandations fondées sur son propre flux de travail, qui débordera vers les notions d’organisation et de productivité. Car nous vivons une ère réellement merveilleuse pour les créateurs, tandis que les outils numériques deviennent réellement, pour reprendre les mots de Steve Jobs, des « bicyclettes pour l’esprit ».

Peut-on écrire plus facilement, plus vite, et avec plus de plaisir ?

[Plus de détails et s’inscrire]

Comment écrire une histoire grâce au conflit, notion fondamentale de la narration ? (atelier, 13 & 14 janvier)

Bien des écoles de création littéraire américaine résument la notion d’histoire à celle de conflit. Où est l’adversaire ? Qui les personnages doivent-ils vaincre ? Mais cette notion est souvent mal comprise, résumée à une opposition binaire entre deux camps et à une confrontation souvent fondée sur la violence. Or, dans le contexte de la création narrative, elle est bien plus vaste : elle représente l’énergie fondamentale de tout récit, tandis qu’elle exprime, de façon globale, la notion de difficulté et de tension, qui sous-tend toute intrigue romanesque.

À la fois question préparatoire féconde et boussole pour s’extirper d’une impasse littéraire, la notion de conflit en narration forme un socle dont la compréhension profonde aide l’auteur à rendre ses récits plus efficaces, plus prenants, tout en simplifiant son travail en lui fournissant les questions cruciales qui l’aideront à progresser dans son histoire. Et, loin d’un affrontement binaire de film à grand spectacle hollywoodien, elle lui permettra au contraire, s’il le désire, de complexifier ses intrigues et ses personnages sans jamais sacrifier le suspense et l’intérêt du lecteur.

8 participants minimum / 12 participants maximum

[Plus de détails et s’inscrire]

  1. Si vous étiez aux Utopiales l’année dernière ou à la Worldcon d’Helsinki cet été, c’est la même.
2018-01-08T08:42:09+02:00mercredi 25 octobre 2017|À ne pas manquer, Technique d'écriture|4 Comments

Awesome Imaginales 2012 : coup de coeur, anthologie, atelier

Illus. Christophe Vacher

Cette année commence merveilleusement bien : un festival auquel je suis extrêmement attaché, pour sa convivialité et sa résolution à faire découvrir l’imaginaire au grand public, mais aussi pour les nombreuses rencontres que j’ai pu y faire en y officiant comme interprète avant même d’y venir pour parler des livres, les Imaginales d’Épinal, me fait l’immense honneur de m’avoir choisi comme « coup de coeur » pour l’édition 2012. Elle se tiendra du 31 mai au 3 juin et j’espère avoir l’occasion de vous y retrouver nombreux !

Télévision

Pour lancer cette édition, Michel Brocard, Johan Heliot, Frédéric Kilfiger et Stéphanie Nicot (directrice artistique du festival) étaient les invités de Des Livres et Vous sur Vosges Télévision pour présenter nombre de livres, dont Léviathan : La Chute, mais aussi Le Baiser du Diable (Lilith Saintcrow), Le Mec de la tombe d’à-côté et Le Caveau de famille (Katarina Mazetti), Poussière de Lune (Stephen Baxter), ainsi que des BD : Magasin Général (Loisel et Tripp) et Château l’Attente (Linda Medley).

Anthologie

Je peux également annoncer que la quatrième anthologie annuelle du festival, publiée par les éditions Mnémos et visant à proposer un éventail de la vigueur et de la diversité de la fantasy française, sera reconduite. Et cette année, après trois volumes très appréciés par la critique et auxquels j’ai eu le grand plaisir de participer (Rois et Capitaines, Magiciennes et Sorciers, Victimes et Bourreaux), l’anthologiste et fondatrice de l’initiative, Stéphanie Nicot, a désiré passer le flambeau. La lourde tâche de prendre la suite revient à Sylvie Miller et moi-même, qui avons le plaisir, mais aussi l’imposante responsabilité, de diriger ce quatrième volume, dont le thème sera… Reines et Dragons !

Atelier d’écriture

Le site du festival annonce la reconduction, pour la troisième année consécutive, de l’atelier d’écriture à visée professionnelle et concentré sur la science-fiction et la fantasy dirigé par Elisabeth Vonarburg, épaulée par Jean-Claude Dunyach et votre humble serviteur. 15 à 20 places sont ouvertes et l’atelier, qui dure deux jours, cherche à libérer la pratique de l’écriture chez les stagiaires, tout en discutant des techniques relatives à la narration comme la construction d’un scénario, du décor et des personnages. Les présentations réalisées par Jean-Claude Dunyach et moi-même au fil des éditions précédentes sont toujours librement accessibles ici et leur lecture constitue une bonne introduction à cet atelier. Plus d’infos sur la page consacrée du site des Imaginales.

2012-04-27T22:36:01+02:00mercredi 4 janvier 2012|À ne pas manquer, Actu|15 Comments

Attention derrière toi, une chaîne de causalités

Je continue les comptes-rendus des déplacements par ce qui a constitué mon premier volet des Imaginales de cette année : l’atelier d’écriture à visée professionnelle intitulé « Comment écrire de la fantasy ». Les Imaginales, c’est le festival des mondes imaginaires d’Épinal, grand-messe à la fois conviviale et intense où, pendant quatre jours, fantasy, SF, roman historique se retrouvent dans le joli cadre des berges de la Moselle.

Cette année, le festival avait donc pris une nouvelle initiative : cet atelier, réalisé avec le soutien de la DRAC de Lorraine, dirigé par Elisabeth Vonarburg épaulée par Jean-Claude Dunyach et votre serviteur. C’est ainsi que mes Imaginales ont démarré un jour plus tôt, dans le cadre à la fois accueillant et moderne de la médiathèque d’Épinal. Au programme : interventions théoriques et travaux pratiques, featuring Elisabeth’s greatest hits (« le corps sait ») and mine (« story is will »). (suite…)

2014-08-05T15:25:51+02:00lundi 21 juin 2010|Technique d'écriture|3 Comments