Florence Bury (directrice d’ouvrage) parle de « Les Dieux sauvages »

Après que j’ai un chouïa bredouillé sur deux vidéos (c’est flippant, le pouvoir de la caméra), Florence Bury se prête très aimablement à l’exercice à son tour et parle de « Les Dieux sauvages » dans une chouette présentation.

Florence est ma directrice d’ouvrage depuis plus de cinq ans (depuis La Route de la Conquête) et je ne saurais la remercier assez pour son regard à la fois exigeant et bienveillant sur mes livres, ainsi que pour sa patience et son travail titanesque quand le volume des histoires m’échappe un peu…

Merci, Florence !

2019-06-06T22:07:12+02:00jeudi 13 juin 2019|Dernières nouvelles|1 Comment

À télécharger : les présentations de la masterclass des Imaginales (mises à jour)

Depuis plusieurs années, le festival Imaginales d’Épinal propose une masterclass que nous avons le plaisir d’animer, Jean-Claude Dunyach et moi : « Corriger son manuscrit et envisager l’édition« . Une journée intense d’échanges et de conférences autour de la narration, de ses particularités dans le cas des littératures de l’imaginaire, des défis de la correction de ses propres écrits et des relations avec le monde éditorial.

Nous nous efforçons, Jean-Claude et moi, d’étoffer chaque année un peu plus notre discours en fonction des retours des années précédentes ; les présentations cuvée 2019 sont maintenant disponibles dans la section « Présentations et diaporamas » :

  • Briques de base pour écrire (JCD)
  • Comment bétonner son histoire ? (LD)
  • Devenir auteur, c’est trouver un éditeur ! (JCD)
  • L’auteur dans la chaîne du livre (LD)

→ À découvrir ici.

2019-06-11T15:43:00+02:00mercredi 5 juin 2019|Technique d'écriture|11 Commentaires

Procrastination podcast S03E16 : « Savoir dire non »

procrastination-logo-texte

Deux semaines ont passé, et le nouvel épisode de Procrastination, notre podcast sur l’écriture en quinze minutes, est disponible ! Au programme : « Savoir dire non« .

Savoir dire non est le grand défi des travailleurs indépendants, et les auteurs ne font pas exception ! Dans cet épisode, il sera davantage question de potentiels refus de corrections éditoriales, mais Mélanie, Laurent et Lionel abordent également l’épineuse question de l’adéquation entre la sensibilité d’un auteur et celle de son directeur d’ouvrage. Laurent rappelle notamment la nature asymétrique de la relation entre auteur et éditeur ; Lionel, après avoir rappelé l’expérience commerciale de ce dernier, soutient toutefois qu’il vaut mieux décliner une offre que l’accepter si elle peut trahir les intentions d’un projet. Mélanie expose la notion centrale de cette négociation artistique : c’est le nom de l’auteur ou du traducteur qui figure sur le livre, et il faut que celui-ci se reconnaisse dans l’œuvre qu’il ou elle présente.

Procrastination est hébergé par Elbakin.net et disponible à travers tous les grands fournisseurs et agrégateurs de podcasts :

Bonne écoute !

2019-05-20T09:18:27+02:00mercredi 1 mai 2019|Procrastination podcast, Technique d'écriture|6 Commentaires

Inscriptions ouvertes : masterclass « Corriger son manuscrit et envisager l’édition » [Imaginales]

Depuis plusieurs années, Jean-Claude Dunyach et moi-même proposons dans le cadre du festival Imaginales (Épinal) une journée de formation sur la correction des manuscrits et la préparation au milieu éditorial. Cette journée est de nouveau reconduite cette année, mercredi 22 mai. De quoi ça s’agit ?
Démarche novatrice initiée par les Imaginales, cette journée de formation à l’écriture vous offre l’occasion de porter votre travail d’auteur à un niveau professionnel. Encadrés par deux écrivains de fantasy et de SF confirmés, Lionel Davoust et Jean-Claude Dunyach, vous découvrirez en quoi l’écriture est un métier et acquerrez méthodes et techniques pour vous guider dans l’évaluation et l’amélioration de votre propre manuscrit. VOUS AIDER À FRANCHIR L’ÉCHELON PROFESSIONNEL DANS L’ÉCRITURE Cette journée d’échanges et d’enseignement vise à armer les jeunes auteurs pour la transition de l’écriture vers la publication : comment passe-t-on de l’envie d’écrire au métier d’écrivain ? Au cours des dix dernières années, sites, livres et forums d’aide à l’écriture se sont multipliés. Il est aujourd’hui plus facile que jamais de travailler sur un livre. Mais comment l’achever, puis l’amener au meilleur niveau de qualité possible ? Comment se corriger, s’améliorer ? Comment et pourquoi le présenter à un éditeur ? Quels sont les rouages de la fameuse « économie du livre » ? Passer du statut d’amateur passionné à celui de jeune professionnel de l’écriture, voilà l’ambition de cette journée de formation, à travers des thèmes tels que :
  • approcher l’écriture en songeant au public, sans sacrifier le cœur de son histoire ;
  • savoir se lire avec recul pour parfaire son manuscrit ;
  • les relations avec le monde éditorial ;
  • la rémunération des auteurs…
Cette journée de formation est destinée à ceux qui se sont lancés dans la rédaction d’un livre, voire l’ont terminé, et pensent à l’étape suivante, la publication professionnelle ; mais aussi à ceux qui ont envie d’écrire des histoires et désirent acquérir une vision panoramique du monde de l’édition. La journée s’articule autour de présentations sur un sujet donné (l’attitude professionnelle, les corrections, les relations avec le monde éditorial…), suivies de temps de discussion et de débats autour des difficultés rencontrées par les stagiaires dans leur propre travail.
Le tarif est fixé à 80 euros ; pour vous inscrire, veuillez télécharger et remplir le bulletin d’inscription. Attention, les places sont limitées, donc ne tardez pas !  (Note de bas de page : Je précise à toutes fins utiles que j’ai un humour aussi pourri en vrai que sur Internet.)
2019-05-13T16:23:26+02:00mercredi 27 mars 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Découvrir l’édition d’imaginaire en France : les chiffres 2018 de l’Observatoire

Peut-être avez-vous suivi que l’année dernière s’est tenue la première édition des états généraux de l’imaginaire, un mouvement informel (mais fédérant une grande partie de la profession) visant à évaluer et comprendre la place de nos littératures en France1. Je résume l’argumentation, mais elle était, en gros : nous avons l’impression que nos genres sont tenus à l’écart des grands médias par rapport au poids culturel (et économique) qu’ils représentent. Avant de déclencher des actions, commençons par rassembler des faits objectifs (des chiffres) pour voir exactement où en est la situation. Cette initiative s’est pérennisée sous le nom plus clair, indiquant sa mission, d’Observatoire de l’Imaginaire. L’information est passée en fin d’année dernière et elle a peut-être échappé, donc ça vaut le coup de la rappeler : l’Observatoire a rendu ses chiffres et conclusions pour l’année 2018. On peut les consulter librement ici. Parmi les chiffres saillants, on peut retenir qu’une bonne moitié de l’édition en France est francophone en nombre de titres (mais cela entraîne nécessairement la question du volume) ; un cinquième des livres de littérature blanche sont en réalité des romans d’imaginaire. Et nous avons encore pas mal d’efforts à faire en termes de parité. Consulter le résumé des conclusions et lire la présentation de l’Observatoire (chaudement recommandé, ce n’est pas long).      
2019-01-12T06:49:29+02:00jeudi 17 janvier 2019|Le monde du livre|1 Comment

Découvrez la suite du programme de Procrastination saison 3

Cinq de plus dans la boîte ! La semaine dernière, Mélanie, Laurent et moi nous sommes retrouvés pour enregistrer cinq épisodes de plus pour la troisième saison de Procrastination, et nous avons la joie d’annoncer que la mission est accomplie.
Nous avons maintenant presque six mois d’avance sur la saison 3, ce qui rend le titre de ce podcast plus que jamais inapproprié, mais c’est ma faute : je vis dorénavant à l’étranger une bonne partie de l’année, et nous tenons tant que faire se peut à nous voir en vrai pour conserver la bonne dynamique d’une rencontre entre vrais gens, et aussi pour piller le café et caresser le chat de celui ou celle qui nous accueille. Donc, il faut s’y prendre tôt ! Mais je sais, allez, auguste lectorat, tu es venu ici non pas pour voir nos héraldiques tronches, mais pour la promesse du titre de cet article. Aussi, sans davantage d’ados, voici ce qui t’attend pour la suite des événements : 
  • 15 décembre – s03e07 : Introduire un univers imaginaire
  • 2 janvier – s03e08 : Le sensorium
  • 15 janvier – s03e09 : La première fois
  • 1 février – s03e10 : Retours des poditeurs 02
  • 15 février – s03e11 : Les moyens de médiatisation à disposition des auteurs
  • 1 mars – s03e12 : Créer du suspense
  • 15 mars – s03e13 : Écrire sur commande
  • 1 avril – s03e14 : Un personnage doit-il toujours réussir ?
  • 15 avril – s03e15 : Retours des poditeurs 03
  • 1 mai – s03e16 : Apprendre à dire non
A très vite pour l’épisode 7, donc !
2018-12-06T17:35:48+02:00mardi 11 décembre 2018|Technique d'écriture|3 Commentaires

Procrastination podcast S03E06 : « Malgré toutes ses qualités, votre manuscrit ne nous a pas paru convenir à notre ligne éditoriale »

procrastination-logo-texte Deux semaines ont passé, et le nouvel épisode de Procrastination, notre podcast sur l’écriture en quinze minutes, est disponible ! Au programme : « Malgré toutes ses qualités, votre manuscrit ne nous a pas paru convenir à notre ligne éditoriale« .
Cette formule est celle à laquelle se heurtent bien des jeunes auteurs désireux de publier leur premier livre, et dans cet épisode, Mélanie, Laurent et Lionel le décortiquent pour savoir ce qu’elle signifie vraiment. Et à travers elle, explorer cette notion méconnue de « ligne éditoriale » et comment digérer le refus d’une soumission. Mélanie rappelle que derrière cette formule qui braque parfois les jeunes auteurs, il y a une véritable raison d’être, relative au marché du livre et au placement d’un ouvrage, relativement à l’aisance qu’un éditeur peut avoir dans un domaine. Lionel insiste sur le fait que la publication n’est pas une fin en soi ; qu’il est souhaitable de réussir le mariage entre son projet et l’éditeur qui saura le porter. Laurent partage un certain nombre de refus tirés de sa carrière, ce qui montre que, quel que soit le niveau d’expérience, on peut toujours se heurter au problème ! Références citées – Mark Z. Danielewski, La Maison des feuilles
Procrastination est hébergé par Elbakin.net et disponible à travers tous les grands fournisseurs et agrégateurs de podcasts :
tumblr_n7wj8rqhsm1qenqjeo1_1280     soundcloud_logo-svg     youtube_logo_2013-svg     rss-feed
Bonne écoute !
2019-05-04T18:45:54+02:00lundi 3 décembre 2018|Procrastination podcast, Technique d'écriture|1 Comment