La Volonté du Dragon

/Tag: La Volonté du Dragon

Interview sur le monde d’Évanégyre, sur le Bibliocosme

Couv. François Baranger

Couv. François Baranger

Le Bibliocosme : Les conflits occupent une place centrale dans la plupart de vos écrits (l’occupation tyrannique, la résistance jusqu’au-boutiste, la guerre civile, les conflits écologiques actuels, etc.) ; quel message vouliez-vous faire passer à propos de la guerre ?

Lionel Davoust : Je n’ai pas de messages et que des questions, justement parce que j’ai du mal à comprendre, viscéralement, ce qui motive notre espèce à prendre les armes pour aller tuer son semblable. Je crois que c’est pour cela que je reviens fréquemment sur ce thème, parce qu’il me dérange profondément, en fait, et j’ai donc besoin de gratter cette démangeaison, de rentrer dans la tête de ceux qui vivent cette dureté, pour prendre la mesure de leurs décisions et de la façon dont s’articule leur humanité.

Merci au Bibliocosme pour m’avoir proposé cet entretien de fond sur le monde d’Évanégyre, qui revient sur les trois livres publiés pour l’instant : La Volonté du Dragon, La Route de la Conquête et évidemment Port d’Âmes. C’est ici ! 

2015-12-09T08:30:51+02:00mercredi 9 décembre 2015|À ne pas manquer, Entretiens|2 Comments

« La Volonté du Dragon » disponible en numérique

J’avais promis sans en parler une autre sortie numérique imminente, c’est aujourd’hui : La Volonté du Dragon, le petit frère de La Route de la Conquête, sort en numérique dans toutes les bonnes enseignes ! Avec ou sans DRM, chez Amazon ou tout autre bon distributeur. Lancez une recherche sur votre magasin en ligne préféré et vous devriez le trouver1.

Finaliste de trois prix littéraires l’année de sa sortie, premier volume relatif à l’univers d’Évanégyre publié (et totalement indépendant), La Volonté du Dragon met en scène l’invasion d’un petit pays isolationniste et médiéval par une imposante nation steampunk. Mais ce qui aurait dû n’être qu’une note de bas de page dans les annales historiques de l’Empire dégénère bientôt en bataille féroce, à la fois sur la mer et le terrain de la diplomatie.

Parmi les chroniques les plus récentes : la Faquinade, Le Bibliocosme. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page du livre (avec tous les liens vers versions électroniques en en carbone compressé). Et, en passant, un grand remerciement à Eldritch pour son travail !

  1. Mise à jour des liens en cours sur la boutique.
2015-07-07T00:37:13+02:00mardi 21 avril 2015|À ne pas manquer|4 Comments

Le retour à Évanégyre

La question qui revient le plus en entretiens ces temps-ci, c’est : « Et après Léviathan ? Que fais-tu ? »

J’ai une crainte chronique à parler de ce qui n’est pas signé, mais j’aime pouvoir quand même partager mes intentions et mes envies avec toi, auguste lectorat, histoire que tu saches ce qui se trame et où je compte aller… Bon, tant que nous sommes d’accord que tout cela est du travail en cours, que les priorités, les objectifs, les contrats peuvent évoluer entre l’intention d’un projet et sa réalisation finale, cela ne peut pas faire de mal de lever un peu le voile, hein ?

Je reviens à Évanégyre. 

Avec Léviathan : Le Pouvoirl’histoire de Michael Petersen s’est conclue. Mais l’univers de Léviathan et de la Voie de la Main Gauche dépasse cette trilogie, et je conçois mes univers de façon bien plus vaste que l’histoire principale qui s’y déroule. Je compte retourner à celui-là : il y a une grande histoire autour de la petite, et j’espère avoir l’occasion de la raconter. Mais le moment n’est pas encore venu ; j’ai besoin de prendre du recul sur la série et les impacts profonds qu’elle aura sur le Jeu Supérieur, de recharger mes batteries et de réfléchir à la direction que prend la narration à la conclusion du tome 3. Je sais ce que j’ai envie de faire, mais je veux laisser reposer la pâte pour prévoir les prochains ensembles narratifs. Mais Alukar, Elssa, Eldred, Puck et tous les autres ont erré sur la planète depuis des siècles, pour certains d’entre eux. Leur errance est loin d’être terminée ; leur ardence brûle de s’imposer au monde par l’intermédiaire de leur volonté inébranlable et de leur épée rituelle. Il y a d’autres mystères, d’autres enjeux, d’autres trajets.

(Après, le jeu des dates de publication et d’écriture fait que les projets sortiront peut-être dans l’ordre inverse d’écriture. Je parle simplement de l’endroit où, question création, je me trouve actuellement. S’il y a une règle importante dans ce métier, c’est d’être patient.)

C’est donc le moment pour revenir à Évanégyre, que j’ai toujours eu l’intention de continuer à développer aussi. Il y a là aussi une vaste, une très vaste histoire autour des récits ponctuels que vous avez pu découvrir, notamment La Volonté du Dragon. La bonne nouvelle, c’est qu’au stade où en sont les publications, je peux commencer à envisager de plus en plus sereinement le développement sur le long terme de cet univers-là.

« La fin de l’histoire »

Je peux annoncer qu’un premier texte court paraîtra en octobre ou novembre pour le n°1 de la revue Mythologica (dont les visiteurs de plusieurs festivals ont pu découvrir le très beau n°0), avec un long entretien avec Lucie Chenu sur cet univers, ses liens avec la fantasy au sens large, et le monde du jeu. Car ce premier numéro est consacré aux liens entre jeu de rôle et fantasy, avec un dossier dirigé par Romain d’Huissier (auteur entre autres de La Brigade Chimérique, le jeu de rôle et de Qin).

La nouvelle dont il est question sera, comme toujours, indépendante de tous les autres récits. L’Empire d’Asreth, mécaniste et technologique, s’enfonce dans la forêt vierge afin de soumettre un mystérieux peuple isolationniste, les Isendrais. Mais ceux-ci sont insaisissables et leur culture violente choque et effraie Soval Veithar, conservateur culturel, dont la mission consiste à diriger l’assimilation dans le calme. Une course contre la montre s’engage : l’Empire peut-il – et doit-il – sauver ce peuple incompréhensible de lui-même ?

Pour les aficionados de la continuité de l’univers, « La fin de l’histoire » – c’est son titre – se déroule assez tôt dans le plan de conquête impérial (bien avant La Volonté du Dragon). Elle développe également le corps de la Conservation culturelle, auquel il est fait allusion dans d’autres récits, et qui est chargé d’une mission moralement très ambiguë. Enfin, elle lève davantage le voile sur la raison pour laquelle l’Empire du Dragon s’est engagé dans ce plan de conquête mondiale…

J’en reparlerai évidemment à l’approche de la publication.

2014

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Couv. Cyrielle Alaphilippe

2014 verra la publication d’un nouveau livre situé sur Évanégyre1. Il s’agira d’un épais recueil concentré sur l’ère impériale asrienne, avec au moins un court roman et plus de la moitié d’inédits. Mais mon intention n’est pas d’en faire une collection de récits de bataille, même si l’éthique de la guerre se trouve souvent au centre des récits ayant trait à Asreth. J’aimerais en profiter pour développer d’autres aspects du monde, la vie de citoyens ordinaires dans ce monde dominé par un plan de conquête, et aussi révéler des tas de surprises sur le monde qui n’ont pas encore été mentionnées où que ce soit !

Ce sera chez Critic, comme La Volonté du Dragon. J’en reparlerai !

En conclusion

Si j’ai l’énergie, mon but consisterait à terme à développer ces deux mondes en parallèle : Évanégyre et La Voie de la Main Gauche. Un projet sur lequel il me faut commencer à m’activer, c’est réaliser sur le site ces pages sur les univers ainsi que je souhaite le faire de longue date. Les deux commencent à devenir suffisamment complexes pour pouvoir bénéficier d’une petite présentation visant à satisfaire ceux qui veulent en savoir plus, comme pour les introduire auprès des nouveaux venus. Dans un premier temps, auguste lectorat, sache que, par deux adresses cachées, on peut toujours accéder :

  • À l’intégralité des textes relevant d’Évanégyre : http://lioneldavoust.com/ensemble/evanegyre/
  • À l’intégralité des textes relevant de Léviathan (La Voie de la Main Gauche) : http://lioneldavoust.com/ensemble/la-voie-de-la-main-gauche/

Et voilà. Il restera à vous parler de l’édition numérique de L’Importance de ton regard, qui se prépare aussi pour la rentrée, et de la suite de l’édition poche chez Points du Mystère Léviathan !

  1. Comme d’habitude, sous réserve de tremblements de terre, de peste noire, de guerre mondiale ou autre cas de force majeure.
2013-08-07T14:47:47+02:00mercredi 7 août 2013|À ne pas manquer|14 Comments

La Volonté du Dragon sur les Lectures de Xapur

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Le récit est bien mené, les rebondissements sont habiles, les personnages attachants (notamment l’artechnicien Jael et le généralissime Vasteth) et le rythme est soutenu, si bien que j’aurais eu envie de quelques pages de plus pour prolonger cet univers attachant. Signe que le livre est bon !

Une chronique de Xapur, à lire sur son blog !

2013-05-20T10:28:08+02:00mardi 28 mai 2013|Revue de presse|Commentaires fermés sur La Volonté du Dragon sur les Lectures de Xapur

La Volonté du Dragon sur La Prophétie des Ânes

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Couv. Cyrielle Alaphilippe

L’auteur ne fait d’impasse sur rien, chaque personnage a une histoire, chaque lecteur se trouvera une affinité tantôt avec un tantôt avec l’autre. Les descriptions nécessaires à ce monde sont intégrées sans aucune lourdeur et on y reconnait son talent car les illustrations offertes par Frédéric Navez témoignent précisément de la perception que l’on se fait de cet univers.

Un avis d’Hélène Daucé à lire sur son blog, La Prophétie des Ânes.

2013-01-28T19:05:44+02:00mercredi 30 janvier 2013|Revue de presse|Commentaires fermés sur La Volonté du Dragon sur La Prophétie des Ânes

Utopiales 2012 : entretien chez Traqueur Stellaire

Affiche Nicolas Fructus

Je répète que la communication ne fait pas tout, mais baisser artificiellement le prix en espérant se rattraper sur le volume des ventes et en imaginant que la communication est accessible à tous est pour moi un miroir aux alouettes – le temps des gens n’est pas extensible et diviser le prix par 10 ne promet pas 10 fois plus de ventes -, et je ne crois pas que ça aide les petits auteurs. Je crois que nous revivons ce qui s’est passé en musique. Il va y avoir une espèce de sédimentation avec les plus grosses productions tirées vers le haut, qui écrasent les autres artistes généralistes qui n’ont pas été starifiés. Seules les niches artistiques vivant sur une communauté indépendante s’en sortent encore.

Alors que les Utopiales 2012 se sont terminées il y a deux semaines, les compte-rendus et articles commencent à apparaître sur la toile et les blogs ; à vous signaler, un très long entretien réalisé avec Guillaume du blog Traqueur Stellaire, bien connu des amateurs de SF. Nous y discutons de mon parcours, d’intentions d’écriture dans La Volonté du Dragon et Léviathan, et surtout, d’Internet, d’HADOPI et des problématiques de communication autour de l’e-book.

À lire sur cette page

2012-11-29T10:12:17+02:00jeudi 29 novembre 2012|Entretiens|2 Comments

La Volonté du Dragon sur Les Rêves de Cassandre

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Parsemé de réflexions sur la valeur de la vie ou les idées civilisatrices quasi « humanitaires » des envahisseurs, La Volonté du Dragon est avant tout un roman qui met l’action au premier plan. Cependant, l’écriture ciselée et fine de l’auteur, qui arrive à en dire beaucoup avec peu de mots, et la chute disons… surprenante place indubitablement ce roman dans le haut du panier de la production actuelle. A découvrir absolument !

Une chronique de Cassandre à découvrir sur son blog.

2012-11-21T15:25:49+02:00mercredi 21 novembre 2012|Revue de presse|Commentaires fermés sur La Volonté du Dragon sur Les Rêves de Cassandre