Lundi, c’est déclencheurs, édition 2015 (2) : un lieu et un genre

hey_writerC’est parti pour vingt minutes d’écriture, sans interruption, sur le déclencheur de votre choix. Rappel : vous devez trouver vingt minutes dans la semaine pour écrire, pour donner corps à votre rêve. L’article original à voir ici. Cette semaine, nous allons prendre le protagoniste apprivoisé la semaine dernière et nous allons le mettre en situation. Choisissez ou tirez au sort un déclencheur dans la liste des lieux suivants et faites-l’y entrer. Que remarque-t-il ? Voyez comment sa personnalité colore ce qu’il observer, les détails auxquels il prête attention. Que vient-il faire ici ? Que cherche-t-il ? Et comment interprétez-vous ce lieu – dans quel genre choisissez-vous délibérément de vous placer ?

Un lieu (à prendre au sens large : SF, fantasy, fantastique, littérature générale…) :

  1. Salle d’entraînement
  2. Salle de bal
  3. Salle de taverne
  4. Pont d’envol
  5. Living-room
  6. Cour de forteresse
  7. Théâtre
  8. Cour d’école
  9. Plage
  10. Nef d’une cathédrale
2015-07-13T11:23:18+02:00lundi 20 juillet 2015|Technique d'écriture|4 Commentaires

Lundi, c’est déclencheurs, édition 2015 (1) : un protagoniste

you_writingC’est parti pour vingt minutes d’écriture, sans interruption, sur le déclencheur de votre choix. Rappel : vous devez trouver vingt minutes dans la semaine pour écrire, pour donner corps à votre rêve. L’article original à voir ici. Cette semaine, nous allons partir sur un personnage principal, un protagoniste. Choisissez (ou tirez au sort) un déclencheur parmi les dix suivants, puis entrez dans la tête de ce personnage : racontez-le, du point de vue que vous souhaitez (le sien ou un observateur extérieur). Qui est-il ? Quel est son passé ? Et surtout, quel est son problème immédiat ? Vous avez le droit de tourner en rond, de creuser, de chercher la direction qui vous inspire. Une seule règle : amusez-vous, traquez sans relâche une direction qui vous intéresse. Pourquoi ce déclencheur-là vous a-t-il attiré ? Ou bien, que pourriez-vous faire d’amusant avec le déclencheur imposé par le sort ? Avec un peu de chance, une amorce d’histoire va se dessiner, pour un texte plus long, une nouvelle, voire un roman.

Un protagoniste :

  1. Héros flamboyant
  2. Se la pète mais rien dans le ventre
  3. Soldat professionnel
  4. Assassin professionnel
  5. Hanté par le remords
  6. Ténébreux et sans conscience
  7. Dévoré par la vengeance
  8. Débutant rêvant de gloire
  9. Incompétent mais plein de bonne volonté
  10. Freluquet mais rusé
2015-07-12T20:10:50+02:00lundi 13 juillet 2015|Technique d'écriture|8 Commentaires

Lundi, c’est déclencheurs, édition 2015

motivation_dontcare
Soyez impitoyable quand il s’agit de protéger vos jours d’écriture. – J. K. Rowling
Alors, auguste lectorat, tu veux écrire ? Tu es hyper motivé, tu as cette historie qui bouillone en toi – ou bien pas d’histoire, mais tu veux que ça fuse de ton stylo ou de tes doigts, trouver ta voie/x et faire rêver le monde entier et plus encore ? Alors au boulot, tabernacle ! Cet été, tu ne vas pas bouffer des pistaches, non non non. Cet été, je te propose un défi (le même qu’en 2012 qui avait plu) pour te mettre le pied à l’étrier et te décoincer. Tout ce que tu dois faire, c’est prendre vingt minutes par semaine. Tu DOIS trouver vingt minutes par semaine pour TON écriture, pour TON rêve, pour TON projet. Une nouvelle, un livre, cela demande bien plus de temps – mais il s’agit de commencer petit et raisonnable. Il s’agit autant d’un exercice d’écriture que d’un exercice de discipline : trouver ce temps, le protéger, se fixer un rendez-vous régulier et savoir le tenir est aussi important que l’écriture en soi. L’écriture est une aventure solitaire et longue ; une leçon fondamentale consiste à protéger son temps. (Et si tu as besoin d’un bottage de fesses, va voir par ici.) Que feras-tu pendant ces vingt minutes ? Très simple : je vais te filer une liste complètement abracadbrante d’éléments disparates (des « déclencheurs »). Dedans, tu choisiras ceux que tu veux, ceux qui t’inspirent, ou au contraire ceux qui te déplaisent, voire les tirer au hasard – peu importe – et tu vas écrire, là-dessus, sans t’arrêter, sans te censurer, sans redouter que ça ait, ou pas, du sens. Tu ne seras censé montrer ce travail à personne si tu ne le désires pas – il est pour toi, c’est l’équivalent mental d’un échauffement, ou d’une tempête de cerveau1. Le but est triple :
  1. Protéger ton temps, comme dit plus haut
  2. Te décoincer et te forcer à écrire sans te critiquer (indispensable pour avancer sur un premier jet)
  3. Peut-être voir surgir des idées, des éléments, des personnages qui te donneront envie d’aller plus loin (mais ce n’est pas obligatoire)
Hop hop hop je ne veux pas entendre de récriminations ! Vingt minutes pour ton rêve, ce n’est pas difficile à trouver ! Sinon, est-ce vraiment ton rêve ? Rendez-vous lundi pour la première fournée : tu as une semaine pour t’organiser ! Banzai ! (Ce qui, contrairement à l’idée reçu, signifie « hourra » en japonais.)
  1. Ouais. Brainstorm.
2015-07-03T15:37:50+02:00lundi 6 juillet 2015|Technique d'écriture|11 Commentaires