Avis aux auteurs / autrices de nouvelles : le prix Joël Champetier est lancé

Les concours de nouvelles de qualité, promettant de beaux prix avec de belles publications, ne sont pas si courants, et c’est pourquoi il faut se faire fidèlement l’écho du prix Joël-Champetier, qui entre cette année dans sa quatrième édition (date butoir : fin août 2019). À la clé :
  • 1000 euros (mille, oui)
  • Une publication dans l’excellente revue professionnelle Solaris 
Donc. Bon. Quoi. Le règlement (concis, toujours bon signe) peut être trouvé sur cette page du site de Solaris ou résumé ci-dessous.

Cliquez pour agrandir

2019-02-14T08:14:26+02:00mercredi 13 février 2019|Le monde du livre|3 Commentaires

Procrastination podcast S03E10 : « Retour des poditeurs 02 (Judgment Day) »

procrastination-logo-texte Deux semaines ont passé, et le nouvel épisode de Procrastination, notre podcast sur l’écriture en quinze minutes, est disponible ! Au programme : « Retour des poditeurs 02 (Judgment Day)« .
Deuxième session de questions / réponses pour Procrastination, où Mélanie, Laurent et Lionel épluchent les commentaires et retours des poditeurs sur l’émission. Au programme : – Une longue discussion sur l’autoédition, à partir d’une opinion différente proposée – La rémunération des nouvelles, au pourcentage ou au forfait ? – Comment ça, tous les auteurs ne sont pas des Rowling? – Des dinosaures Références citées – Pour commenter ou poser des questions, le fil de la saison 3 du podcast sur Elbakin.net : http://www.elbakin.net/forum/viewtopic.php?id=9353&p=3 – Créer soi-même ses ebooks, par Jean-Claude Dunyach http://jean-claude.dunyach.pagesperso-orange.fr/Ebooks.html – Pierre Grimbert – Claire Brétecher – Escales sur l’horizon, Serge Lehman (dir.) – Genèses, Ayerdhal (dir.) – Le brontësaure https://bronteblog.blogspot.com/2014/11/batman-vs-robotic-emily-bronte-saurus.html
Procrastination est hébergé par Elbakin.net et disponible à travers tous les grands fournisseurs et agrégateurs de podcasts :
tumblr_n7wj8rqhsm1qenqjeo1_1280     soundcloud_logo-svg     youtube_logo_2013-svg     rss-feed
Bonne écoute !
2019-05-04T18:45:52+02:00vendredi 1 février 2019|Procrastination podcast, Technique d'écriture|Commentaires fermés sur Procrastination podcast S03E10 : « Retour des poditeurs 02 (Judgment Day) »

Présences d’Esprits lance le concours de nouvelles Visions du Futur 2019

Illus. Manchu

Une petite brève là-dessus, parce que les concours de nouvelles d’imaginaire sérieux ne sont pas si nombreux, et je pense que cela devrait intéresser au moins une ou deux personnes par ici (non, pas forcément toi, maman, je suis désolé1). Le club Présences d’Esprits, association vétérane de la SF, organise l’édition 2019 de son concours de nouvelles. À gagner : des abonnements aux revues du club, et surtout une publication dans la revue AOC. Avant que quelqu’un signale que ça n’est pas payé, rappelons que PdE est une association entièrement composée de bénévoles dont les rangs ont vu naître quantité d’auteurs et essayistes ; apparaître dans AOC représente une chouette occasion de connaître une première expérience éditoriale. Et puis, ça fait toujours écrire, se frotter à un jugement, et c’est bien ; soumettre un manuscrit à la publication est, comme par hasard, le sujet de la quinzaine dans Procrastination. (Oui, c’est vraiment un hasard. Nous enregistrons les épisodes à l’avance par séries de cinq, parfois des mois avant la diffusion. J’aimerais bien vous dire qu’on est géniaux ou bien totalement opportunistes, mais il faudra qu’on vous le démontre autrement.) Toutes les infos sur le site du club Présences d’Esprits.
  1. C’est là que je vais voir si ma mère ne lit vraiment pas ce blog, en fait.
2018-11-02T23:17:48+02:00mercredi 7 novembre 2018|Technique d'écriture|7 Commentaires

Un nouvelliste d’exception disponible en français : L’Opéra des serrures, par Bruce Holland Rogers

Toujours un peu difficile de vanter ainsi un ouvrage dont on a fait la traduction, mais je le pense – c’est d’ailleurs pour cela que je me suis retrouvé à piloter ce projet (c’est donc que j’y crois). Bruce Holland Rogers est un nouvelliste d’exception, souvent à la frontière entre le réel et l’imaginaire, dans une mouvance rappelant les grands maîtres du réalisme magique, et surtout, il est capable d’évoquer dans des textes de quelques pages la force d’un haiku, d’une chanson et d’un coup de poing. Il y a quelques années, je m’occupais de traduire ses nouvelles pour un service d’abonnement (qu’honnêtement, je n’ai jamais réussi à vraiment faire décoller en France) ; il était vraiment dommage que ces textes disparaissent dans l’oubli, et L’Opéra des serrures les rassemble ainsi qu’un bon nombre d’inédits. Si vous êtes venu.e à une représentation des Deep Ones, le texte « Traverser la frontière », dont on me demande souvent la référence, est de Bruce1.

Cliquez pour agrandir

L’Opéra des serrures, c’est quarante textes dont beaucoup sont des « shorts shorts » soit des nouvelles très courtes, quelques pages au plus, qui couvrent l’imaginaire, mais aussi la littérature générale, l’étrange, toujours avec une capacité unique à établir un lien avec le lecteur à travers la communauté de l’expérience humaine. Avec en plus deux copieuses préfaces et un entretien réalisé par votre humble serviteur où se trouve, pour moi, la meilleure définition du métier d’écrivain que j’aie lue, donnée par Bruce :
La technique artistique relève d’une connaissance suffisante de l’histoire pour […] se concentrer sur le lecteur et manipuler adroitement son esprit.
Je remercie également les éditions Rivière Blanche d’avoir accepté de porter un projet un peu dingue et pour la direction littéraire ; le livre est actuellement disponible chez tous les bons libraires, ainsi qu’en ligne, directement sur le site de l’éditeur, ici, là.
  1. Il ne figure cependant pas dans le livre qui est une traduction du recueil américain Keyhole Opera.
2018-08-23T09:42:44+02:00jeudi 25 janvier 2018|À ne pas manquer|6 Commentaires

« Lions et espadons » repris dans l’anthologie Au fil de l’eau

Les 8 et 9 avril, c’est le très chaleureux festival ImaJn’ère, à Angers, aux salons Curnonsky : une chouette fête de l’imaginaire, conviviale autant pour les lecteurs que les auteurs, à laquelle je ne peux que te recommander de venir, auguste lectorat. Le festival, comme tous les ans, a son anthologie, et il faut signaler qu’elle donne sa chance à de jeunes écrivains, ce qu’il convient de saluer !

Couv. Mathieu Seddas

Au sommaire

Arnaud Cuidet, Daniele Thiery, Ophélie Bruneau, Bruno Poshesci, Julius Nicoladec, Hervé Jubert, Myrtille Bastard, Patrice Verry, Lionel Davoust, Francis Carpentier, Sarah & Romain Mallet, Robert Darvel, Jérôme Verschueren, Brice Tarvel, Eric Lainé, Fred Audams et Olivier Boile et Préface de Jean-Hugues Villacampa.
Après Histoires d’aulx, U-chroniques, Riposte Apo, Total Chaos, Rétro-fictions, Star Ouest et Antiqu’Idées l’association imaJn’ère vous propose une nouvelle anthologie thématique ! Réalisée à l’occasion du septième salon ImaJn’ère, le salon de la Science-Fiction et du Policier d’Angers où de plus en de plus d’auteurs de l’imaginaire francophone se réunissent chaque année, l’anthologie Au fil de l’Eau explore tous les aspects bien connus de l’élément liquide, par le biais de la science-fiction, de la fantasy, du fantastique et d’une pointe de polar. Les auteurs présents dans ce recueil explorent avec talent tous les aspects aqueux de nos mauvais genres préférés que sont le polar, la science-fiction, le fantastique et la fantasy. Après avoir lu ces textes, vous ne verrez plus jamais l’eau comme un simple élément qu’il faudrait soit consommer, soit protéger, mais comme une entité actrice de son environnement. Qu’elle soit destructrice ou source de vie, force de guérison, de purification, de protection, de régénération, qu’elle représente une contrainte, un danger pour nos corps majoritairement composés d’eau ou pour notre Terre, notre chère « planète bleue », l’eau vous entraînera sans concession à travers des aventures maritimes, des mythes hydrophiles et des enquêtes détrempées. Elle vous contera de façon positive ou non, cette soif vitale qui nous tient, ce besoin sans cesse renouvelé de nous rafraîchir et de nous abreuver à la source de toute chose.
Je suis très content de reproposer pour ma part « Lions et espadons », initialement publiée dans l’anthologie Moissons Futures à La Découverte. À travers le trajet d’un patron de pêche, cette nouvelle parle des dangers de la privatisation des ressources vivantes, sous l’angle humain. À l’époque, j’ai entendu dire qu’elle avait même circulé dans certaines administrations, ce qui était pour moi une grande source de fierté (et d’apaisement, car cela signifiait que je ne devais pas dire trop de bêtises). L’anthologie sera disponible sur le festival (et moi aussi) (disponible sur le festival, je veux dire) (quoique en pièce unique et non disponible à l’achat) et sinon, il est d’ores et déjà possible de souscrire pour se la procurer, à cette adresse.
2017-04-27T15:12:34+02:00lundi 20 mars 2017|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur « Lions et espadons » repris dans l’anthologie Au fil de l’eau

La Route de la Conquête disponible en numérique !

Couv. François Baranger

Couv. François Baranger

Nous y sommes ! Après quelques tribulations (merci de votre patience), La Route de la Conquête est à présent disponible en numérique chez tous les distributeurs. Pour mémoire, ce livre contient un court roman (éponyme) et cinq nouvelles, ce qui en fait une excellente porte d’entrée dans l’univers d’Évanégyre (où se déroulent, parfaitement indépendants, La Volonté du Dragon et Port d’Âmes). Je pourrais vous dire que c’est vachement bien, mais je suis comme qui dirait un peu partial, alors je peux vous dire, de la part de gens pas partiaux, que le livre a reçu le prix Exégète en 2015, et qu’il a été finaliste des prix Elbakin, Imaginales et Mythologica, coup de cœur du magazine SciFi Now, des libraires de la Fnac de Lyon, et je vais arrêter parce que ça suffit, quand même – mais un très grand merci, à nouveau, à tous les critiques et libraires qui ont apprécié et soutenu ce livre. À tous les lecteurs qui aiment une fantasy un peu différente, qui joue avec quelques codes de la science-fiction comme les problématiques de premier contact, de marche des empires, de poids de l’histoire, ou juste qui veulent des exosquelettes à vapeur, des grosses épées et des dragons (parce que y a ça aussi), je pense que le livre peut faire passer un bon moment. Et en plus, il contient la nouvelle « Quelques grammes d’oubli sur la neige », qui formera une introduction intéressante (mais non indispensable, bien sûr) à la trilogie « Les Dieux sauvages » en préparation, dont le premier volume sortira en mai prochain (et dont j’ai fini le volume 1 la semaine dernière). En numérique, le livre est disponible au prix raisonnable de 11, 99 euros, par exemple chez : Et bien sûr, pour en savoir plus, la page correspondant au livre sur le présent site est à votre disposition, avec des liens vers chaque texte pour savoir plus avant de quoi il retourne. Merci à vous !
2016-11-04T17:56:55+02:00lundi 7 novembre 2016|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur La Route de la Conquête disponible en numérique !

Podcast d’Elbakin n°54 : les nouvelles

Elbakin, site de référence sur la fantasy en France, vient de publier le dernier épisode de son podcast, sur le thème de la nouvelle, et Mélanie Fazi et moi faisons une petite apparition (par procuration) à propos du format et de son succès (ou manque d’icelui) : L’émission est téléchargeable pour une écoute confortable hors ligne.
2015-12-14T22:25:31+02:00lundi 21 décembre 2015|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Podcast d’Elbakin n°54 : les nouvelles