No future et steampunk [débat aux Utopiales 2017]

© ActuSF

Je continue à rattraper mon retard sur tout ce que je comptais archiver par ici, et j’arrive presque à me retrouver à jour : aux Utopiales 2017, j’ai eu le plaisir de participer à un débat sur le steampunk et ses liens avec le punk tout court en compagnie de Karim Berrouka, Sara Doke et Karine Gobled, table ronde modérée de main de maître par Antoine Mottier. La captation de l’intervention a été réalisée par le site de référence ActuSF et peut être écoutée librement en ligne ou bien téléchargée sur cette page. Avec un extrait vidéo ci-dessous :
2018-02-18T23:07:47+02:00lundi 19 février 2018|Entretiens|1 Comment

Le steampunk, une esthétique de la machine ? (débat aux Utopiales 2016)

Étienne Barillier, LD, Olivier Gechter, Johan Heliot, Karine Gobled. Photo ActuSF.

Étienne Barilier, LD, Olivier Gechter, Johan Heliot, Karine Gobled. Photo ActuSF.

Le site de référence ActuSF réalise les captations de débats et tables rondes pendant les festivals d’imaginaire au fil de l’année ; le débat « Steampunk : une esthétique de la machine ?« , modéré par Étienne Barilier et qui faisait intervenir Olivier Gechter, Johan Heliot, Karine Gobled et moi-même est disponible au téléchargement en intégralité sur cette page.
2016-11-20T19:47:10+02:00lundi 21 novembre 2016|Entretiens|Commentaires fermés sur Le steampunk, une esthétique de la machine ? (débat aux Utopiales 2016)

La Route de la Conquête disponible en numérique !

Couv. François Baranger

Couv. François Baranger

Nous y sommes ! Après quelques tribulations (merci de votre patience), La Route de la Conquête est à présent disponible en numérique chez tous les distributeurs. Pour mémoire, ce livre contient un court roman (éponyme) et cinq nouvelles, ce qui en fait une excellente porte d’entrée dans l’univers d’Évanégyre (où se déroulent, parfaitement indépendants, La Volonté du Dragon et Port d’Âmes). Je pourrais vous dire que c’est vachement bien, mais je suis comme qui dirait un peu partial, alors je peux vous dire, de la part de gens pas partiaux, que le livre a reçu le prix Exégète en 2015, et qu’il a été finaliste des prix Elbakin, Imaginales et Mythologica, coup de cœur du magazine SciFi Now, des libraires de la Fnac de Lyon, et je vais arrêter parce que ça suffit, quand même – mais un très grand merci, à nouveau, à tous les critiques et libraires qui ont apprécié et soutenu ce livre. À tous les lecteurs qui aiment une fantasy un peu différente, qui joue avec quelques codes de la science-fiction comme les problématiques de premier contact, de marche des empires, de poids de l’histoire, ou juste qui veulent des exosquelettes à vapeur, des grosses épées et des dragons (parce que y a ça aussi), je pense que le livre peut faire passer un bon moment. Et en plus, il contient la nouvelle « Quelques grammes d’oubli sur la neige », qui formera une introduction intéressante (mais non indispensable, bien sûr) à la trilogie « Les Dieux sauvages » en préparation, dont le premier volume sortira en mai prochain (et dont j’ai fini le volume 1 la semaine dernière). En numérique, le livre est disponible au prix raisonnable de 11, 99 euros, par exemple chez : Et bien sûr, pour en savoir plus, la page correspondant au livre sur le présent site est à votre disposition, avec des liens vers chaque texte pour savoir plus avant de quoi il retourne. Merci à vous !
2016-11-04T17:56:55+02:00lundi 7 novembre 2016|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur La Route de la Conquête disponible en numérique !

Rendez-vous ce week-end aux Utopiales !

Comment, hein ? Comment encore ignorer que les Utopiales sont l’un des rendez-vous majeurs de l’année pour tout aficionado de l’imaginaire qui se respecte ? Alors viens, auguste lectorat, et sois émerveillé. utos Les Utopiales débutent donc le week-end prochain, du samedi 29 octobre au mercredi 2 novembre (attention, cela commence le week-end pour continuer sur le début de la semaine, contrairement aux années précédentes). Au programme : littérature, cinéma, débats, rencontres, dédicaces, expositions ; bref, une célébration de l’imaginaire (et surtout de la science-fiction) à ne pas louper. J’y serai pour ma part du samedi au lundi. J’aurai le plaisir de participer à une table ronde sur le steampunk (je risque donc d’évoquer Évanégyre) et de donner un cours du soir autour de l’usage de logiciels spécialisés dans l’écriture, pour faciliter / accélérer le travail. (Spoiler : je parlerai de Scrivener, mais pas que, loin de là.) À ce week-end ! [Site officiel] [add_eventon_list event_type_2= »4026″ number_of_months= »2″ event_count= »6″ hide_past= »yes » hide_empty_months= »yes » ]
2016-11-08T11:26:42+02:00lundi 24 octobre 2016|À ne pas manquer|6 Commentaires

« La Volonté du Dragon » disponible en numérique

J’avais promis sans en parler une autre sortie numérique imminente, c’est aujourd’hui : La Volonté du Dragon, le petit frère de La Route de la Conquête, sort en numérique dans toutes les bonnes enseignes ! Avec ou sans DRM, chez Amazon ou tout autre bon distributeur. Lancez une recherche sur votre magasin en ligne préféré et vous devriez le trouver1. Finaliste de trois prix littéraires l’année de sa sortie, premier volume relatif à l’univers d’Évanégyre publié (et totalement indépendant), La Volonté du Dragon met en scène l’invasion d’un petit pays isolationniste et médiéval par une imposante nation steampunk. Mais ce qui aurait dû n’être qu’une note de bas de page dans les annales historiques de l’Empire dégénère bientôt en bataille féroce, à la fois sur la mer et le terrain de la diplomatie. Parmi les chroniques les plus récentes : la Faquinade, Le Bibliocosme. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page du livre (avec tous les liens vers versions électroniques en en carbone compressé). Et, en passant, un grand remerciement à Eldritch pour son travail !
  1. Mise à jour des liens en cours sur la boutique.
2015-07-07T00:37:13+02:00mardi 21 avril 2015|À ne pas manquer|4 Commentaires

Asreth reprezent

La très sympathique convention Geek Faeries qui s’est déroulée il y a deux semaines invitait très chaudement les visiteurs à venir costumés (notamment en leur proposant une réduction sur l’entrée). Vu qu’il n’y a pas de raison que seuls les visiteurs s’amusent, j’ai joué le jeu moi aussi. Alors, en attendant le petit compte-rendu sur l’événement qui ne devrait pas tarder (vous savez comme je suis doué pour les comptes-rendus d’événements), voici la photo en costume qu’on m’a demandé sur Facebook. Avertissement : Je ne sais pas si vous êtes prêt pour autant d’awesomeness à la fois. Sérieux. Mettez vos lunettes de soleil, on ne sait jamais (deal with it).

L'Empire du Dragon reprezent in da Évanégyre

Pour la petite histoire, ne faites jamais un salon avec des bottes en cuir neuves. Jamais. Même en restant derrière ma table, eu bout d’une journée, j’avais l’impression qu’un sorcier vaudou avait confondu mes orteils avec une poupée à transpercer d’épingles. Beaucoup plus difficile d’aller bouger mon corps pendant les concerts, forcément.
2011-06-16T17:22:17+02:00jeudi 16 juin 2011|Expériences en temps réel|18 Commentaires