Contes hybrides

Trois novellas épuisées ou difficiles à trouver autour des chimères – celles que l’on rencontre… ou celles qu’on se raconte. 

Catégorie :

Description

Recueil, éditions 1115

Finaliste du Vampires & Sorcières award 2020 / Finaliste du prix Bob Morane 2020

Lionel Davoust prouve ainsi qu’il est aussi à l’aise en format long qu’en format court, comme le montrent ces trois Contes hybrides, aux chutes particulièrement bien soignées. 

Bifrost n°97

Ces « Contes hybrides » méritaient largement d’être remis en avant, surtout de si belle manière.

La Yozone

Lionel Davoust, tel un chaman, s’amuse à provoquer des émotions contraires à grands coups d’incantations multicolores !

Librairie Decitre

Première novella de ce recueil, « Le Sang du large » nous conte l’histoire d’un auteur isolé et de sa rencontre avec une créature qu’il pourrait croire tirée de l’un de ses romans. Mais est-ce lui qui a besoin de cet être fabuleux, ou bien l’inverse ?

« Point de sauvegarde » explore ensuite le cruel labyrinthe de notre mémoire et interroge notre vision de la réalité. Et pour finir, « Bienvenue à Magicland » fait la part belle à la dérision et à la monstruosité, même si le monstre n’est pas toujours celui que l’on imagine…

Couverture Victor Yale.

Au sommaire

Extraits audio à découvrir

Titre