La Route de la Conquête

Accueil/Fiction/Livres/La Route de la Conquête

La Route de la Conquête

L’Empire d’Asreth étend son emprise sur le monde. Résistance, émotion et aventure tandis que les peuples d’Évanégyre luttent contre le rouleau compresseur de l’Histoire. Prix Exégète 2015.

Catégorie :

Description du Produit

Recueil, éditions Critic, 2014

Lauréat du prix Exégète 2015

Finaliste du prix Elbakin 2015 / Finaliste du prix Imaginales 2015 / Finaliste du prix Mythologica 2016

Coup de coeur du magazine SciFi Now / Coup de coeur Fnac Lyon

« La Route de la Conquête » (novella) finaliste du prix Rosny Aîné 2015

8/10. Une belle confirmation ! – Elbakin.net

Une fantasy adulte et intelligente. – ActuSF

Ce cycle a tout ce qu’il faut pour être considéré comme incontournable par les amateurs du genre. – Les Mandragores

En son cœur, en son âme, l’espèce humaine est déséquilibrée. Nous apportons l’équilibre, la durée, la stabilité. C’est juste, et indispensable. C’est notre mission. Mais… que se passe-t-il quand on rencontre un peuple déjà équilibré ?

On la surnomme la Faucheuse. Débarquée trente ans plus tôt dans le sud, la généralissime Stannir Korvosa assimile méthodiquement nations et tribus au sein de l’Empire d’Asreth, par la force si nécessaire. Rien ne semble résister à l’avancée de cette stratège froide et détachée, épaulée par des machines de guerre magiques.

Parvenue à l’ultime étape de sa route, elle est confrontée à un nouveau continent – un océan de verdure où vivent des nomades qui ne comprennent pas les notions de frontières ou de souveraineté. Elle doit pourtant affirmer l’autorité impériale car, dans le sous-sol de la steppe, se trouvent des ressources indispensables pour Asreth. Mais après une vie de conquête, Korvosa pourrait bien rencontrer la plus grande magie qui soit… et affronter un adversaire inédit : le pacifisme.

Inclut

Chez l’Aventurier des rêves

4,5/5. Cela fait tout simplement des années que je n'ai pas eu un aussi gros coup de coeur livresque.

OmbreBones

J’ai adoré découvrir ce recueil que je qualifie sans hésiter de brillant.

Lis tes Ratures !!

Lionel Davoust est l'exemple parfait de ce que sont la fantasy et la science fiction à mes yeux : d'excellent vecteurs de réflexion, des fenêtres sur la conscience et sur l'humain. C'est subtil, plein de finesse, intelligent.

Licence Pro Libraire Mulhouse

coup de cœur absolu pour l’auteur fabuleux qu’est Lionel Davoust. En seulement six nouvelles, parfois très courtes, il parvient à saisir des histoires rares et puissantes, dans des fresques d’une précision et d’un souffle uniques.

L’Auberge d’Arieste

La Route de la Conquête m’a énormément plu, et ce cycle a tout ce qu’il faut pour être considéré comme incontournable par les amateurs du genre.

Dryade Intersidérale

5/5. Je ne sais pas si ma chronique peut retranscrire la complexité et la richesse de l'univers développé par Lionel. N'ayez crainte, car cette complexité ne rime pas avec lourdeur et incompréhension. La plume est fluide, poétique et les pages défilent.

Babelio

Il n'y a pas de fioriture inutile dans l'écriture de Lionel Davoust. […] Mais l'on se prend à trouver plus d'un passage emprunt d'une véritable beauté formelle, d'une très grande humanité aussi (bien que fort différent comme univers, on n'est pas sans songer à l'oeuvre d'Ursula K. Le Guin, ne serait que par le soin tout particulier apporté à la présentation de cultures diverses). D'autres passages se jouent de nos repères spatio-temporels, comme si Philip K. Dick avait apporté sa contribution d'outre-tombe à cette oeuvre.

Rêverie Littéraire

J’ai adoré découvrir ce monde à différentes époques, des découvrir les changements qui ont eu lieu, et comment la perception des choses à pu changer. […] Au final, ce recueil est surprenant, intéressant.

L’atelier de Ramettes

Dans ce roman ce qui a beaucoup intéressé c’est la thématique du langage. […] J’ai beaucoup aimé la façon de raconter de Lionel Davoust et son humour.

L’ours inculte

La qualité qui réunit toutes les histoires est sans aucun doute la perfection de ses personnages et la subtilité avec laquelle ils nous immergent dans leur problématique. Mais à ça s’ajoute tout le reste : l’inventivité de l’univers, la finesse de l’écriture, la puissance des scènes d’action. Et surtout l’impression d’avoir mis les pieds dans quelque chose d’énorme, un univers qu’on a envie d’explorer encore.

Au Pays des Cave Trolls

9/10. L’écriture de Lionel Davoust est magnifique. L’univers est fascinant et en constante évolution. Ce recueil permet de mieux cerner cet univers fabuleux qu’est Evanégyre. Il est très immersif et on a du mal à le quitter une fois le livre fini.

5/5. Au total, six nouvelles de qualité, inspirées, au style très maîtrisé réservant de beaux et terribles moments, nous faisant découvrir des peuples aux moeurs, philosophies, religions diverses des plus intéressantes, creusant des thématiques fort bien traitées, tout en restant divertissantes, tissant un univers dans lequel on ne souhaite que se replonger encore, quelque soit l'époque.

Too Many Books

J'ai complètement adoré. [...] Gros plus pour la caractérisation des personnages qui est très, très bien faite.

Xian Moriarty

L’auteur parvient à narrer une histoire de manière dynamique tout en y mettant des pensées profondes et philosophiques à presque toutes les lignes. C’est juste impressionnant !

L’Imaginarium électrique

Un bon vertige épique et temporel […] un très bon recueil qui aborde beaucoup de sujets très variés tournant autour de la guerre et de ces différentes facettes. Il propose une fantasy atypique qui met la technologie en avant et fait évoluer et changer son monde sur un temps long, chose que l'on voit peu souvent en fantasy […] un univers fouillé et original qui donne envie d'en connaître plus sur de nombreux aspects, et l'on se prend à espérer un jour une encyclopédie qui nous parlerait de toute l'histoire de cet intriguant et passionnant empire d'Asreth !

Ai-je encore besoin de vous convaincre du talent de Lionel Davoust ? Evanégyre m’a balayé dès "Bataille pour un souvenir" et La Volonté du Dragon. Il faut de l’audace pour envisager l’écriture, fragmentaire, morcelée, d’un tout qui, malgré des blancs, des non-dits, sera cohérent. Et c’est plus que réussi. Parce que Lionel Davoust sait ramener chaque conflit, chaque épisode à l’échelle de ses protagonistes, faire de l’Histoire de l’Empire une histoire à chaque fois personnelle.

Appuyez sur la touche « Lecture »

Voilà un recueil équilibré, qui ne lasse pas, car les histoires, les contextes, les situations sont sensiblement différentes. Et pourtant, il y a une unité dans tout cela [...] Avec son écriture pleine de vie, de force, mais aussi de bruit et de fureur (il y a du grand spectacle, dans "la route de la conquête"), Lionel Davoust installe un peu plus cet univers si particulier d'Evanégyre sans le figer en le réduisant à l'empire d'Asreth.

Bulle de Livre

Une fantasy pleine de science et toujours prenante… Il n’y a qu’une chose à dire… Vivement le prochain 😀 (RDV pris le 20 août pour Port d’Âmes)

Let’s Be Extravagant

Je me suis laissée fasciner par ce que l’auteur en décrit, et en particulier ce mélange de de magie et de technologie. C’est un univers de fantasy étonnant, d’autant plus qu’on l’aborde en différents points de son histoire. A découvrir sans hésiter !

Daily Books

4.5/5. On a par endroits l’impression de lire de l’Ursula K. Le Guin. En tout cas on prend conscience que les personnages pèsent avec intelligence et humanité le pour et le contre de leurs actes et décisions, on mesure ce qu’ils ont de vivant. Le reste est du même niveau, aussi je ne saurais trop vous recommander de lire l’autre recueil déjà publié et de vous précipiter dès la sortie du prochain.

Coup de coeur Fnac

La généralissime Korvosa était accoutumée à mettre en pratique l'adage "Si vis pacem,para bellum" avec succès ; jusqu'à cette campagne... Au long de ces nouvelles situées à différentes époques, découvrez l'Evanégyre, un univers riche et complexe.

Une fantasy adulte et intelligente […] Du fanatisme effréné au pacifisme éco-environemental, de l’arrivisme pur et dur à l’altruisme, cela trouve une résonance certaine dans notre monde contemporain.

Clair Obscur

J’ai été conquise par ce nouveau recueil La Route de la conquête : et en fermant le livre j’ai vu sur les dernières pages : Port d’âmes à paraître en août 2015 ce qui m’a arraché un grand soupir de bonheur. Vivement la suite alors !

On retrouve un brin de poésie dans chacune de ces nouvelles […] Les scènes de batailles sont quant à elles parfaitement réussies mêlant avec équilibre écriture subtile, imagée, et retranscription du chaos.

La Tête en l’Ère

Avec l’univers d’Évanégyre, voilà donc un monde de fantasy bien parti pour durer et qui maintient coûte que coûte sa cohérence en rassemblant des textes qu’il est bien plus simple de comprendre et d’appréhender sous cette forme. […] N’hésitez donc pas à découvrir avec ce recueil l’auteur très agréable qu’est Lionel Davoust.

Ici, les échos que tissent progressivement entre eux les différents textes nous présentent avec subtilité les grandes lignes d’une histoire qui nous est finalement résumée par des « repères chronologiques » – bel exercice de worldbuilidng dont les pièces s’ajoutent les unes aux autres, pour dessiner avec toujours plus de solidité et de profondeur un même univers fictionnel.

Lorhkan et les mauvais genres

Au final, Lionel Davoust nous sert donc un recueil particulièrement réussi, avec un court roman proposant un personnage approfondi, une culture étonnante, et des dilemmes moraux bien développés […] Bref, j’ai adoré, tout simplement.

Mes Nouvelles Lectures

Je vous conseille donc cette lecture, les descriptions sont superbes, l’univers captivant et les personnages sont complexes et attachants.

La Faquinade

L’auteur et son oeuvre ont mûri ensemble, et quand on en récolte le jus, nous lecteurs de 2014, on atteint une ivresse rarement égalée.

Les Lectures de Xapur

Décidément le monde d’Evanégyre gagne à être exploré, ces nouvelles en montrant différentes facettes passionnantes, et l’écriture de Lionel Davoust est un régal.

Le Dévoreur de Livres

Ma lecture achevée, je n’ai eu qu’une envie, me replonger dans La Volonté du Dragon (que je conseille aussi très vivement). Et c’est chose assez rare pour le signalé. La dernière fois que j’ai relu un bouquin, c’était Le Nom du Vent pour la sortie de sa suite.

SciFi Now

Coup de coeur du magazine SciFi Now !

Unwalkers

N’ayez pas peur : Lionel Davoust n’écrit pas un essai, ou un réquisitoire. Il se permet donc d’aborder des thématiques qui lui sont visiblement chères et de les illustrer dans ce texte très bien écrit et qui tient ses promesses. L’auteur ne nous avait d’ailleurs pas habitués à moins !

Babelio

5/5. Lionel Davoust a créé un univers original et magnifique, dont il nous livre des morceaux de-ci, de-là, de la même manière qu’on reconstruit un puzzle en reconnaissant la place d’une pièce dans son ensemble. Et chaque pièce est brillamment colorée, un bijou qui éclaire le tout d’un éclat différent et complémentaire.

Just A Word

8,5/10. Franchement, Lionel Davoust est ennuyeux. Une belle plume, un univers passionnant, des récits poétiques et profonds, on n’arrive même pas à lui en vouloir pour un texte un peu moins bon que les autres. La Route de la conquête prouve encore une fois qu’il est une voix de l’imaginaire qui compte et surtout, que l’on est impatient de découvrir son prochain livre, Port d’âmes, toujours autour d’Evanégyre, un monde que l’on n’a pas fini d’adorer.

Les Lectures d’Efelle

En réunissant dans ce recueil, ces textes parus dans diverses anthologies, les éditions Critic donnent du corps à l’univers de Lionel Davoust. Loin de tout manichéisme, une approche de la fantasy rafraichissante par son originalité et surtout un très bon moment.

Blog-O-Livre

8/10. L’ensemble se révèle clairement efficace entre tension, action, adrénaline et réflexion, où l’auteur n’oublie pas pour autant le côté humain proposant régulièrement des personnages complexes avec leurs forces et leurs faiblesses qui se retrouvent à devoir faire des choix. L’univers que développe l’auteur au fil des textes se révèle de plus en plus captivant, dense.

Les Mandragores

En conclusion, La Route de la Conquête m’a énormément plu, et ce cycle a tout ce qu’il faut pour être considéré comme incontournable par les amateurs du genre. Il ne vous reste donc plus qu’à le découvrir en attendant la suite de l’aventure, prévue pour l’été 2015.

Temps de Livres

Après La Volonté du Dragon, La Route de la conquête est la nouvelle carte pour entrer dans Evanégyre. […] Chaque vision du monde est différente et quelquefois, loin de notre culture. Ce condensé, qui n’est qu’un fragment, permet au lecteur d’entrer dans la peau des personnages, de comprendre et de s’interroger sur leurs actions, mais aussi de remettre les histoires dans le contexte.

Le Bibliocosme

3,5/5. Avec l’univers d’Évanégyre, voilà donc un monde de fantasy bien parti pour durer et qui maintient coûte que coûte sa cohérence en rassemblant des textes qu’il est bien plus simple de comprendre et d’appréhender sous cette forme.

Elbakin.net

8/10. Lionel Davoust, sans fioriture et sans longueur inutile […], aborde des thèmes finalement pas toujours développés en fantasy […] Avec un soin évident et un vrai souci du détail sans jamais en faire trop, l’auteur nous entraîne à la suite de Korvosa et des autres dans un monde dont les échos nous touchent et se révèlent à même de nous faire réfléchir, sans pour autant que le décor ne soit qu’un décor, au contraire. Une belle confirmation !