Le Verrou du Fleuve (« Les Dieux sauvages » vol. 2)

L’appel de la guerre résonne partout en Rhovelle. Sur la route du Verrou du Fleuve, le mythe de Mériane s’écrira dans le sang, la terreur et la peine.

Catégorie :

Description

Roman, éditions Critic, 2018 / Gallimard Folio SF, 2021

Top 10 2018 de la rédaction d’Elbakin.net

5/5, coup de cœur. Lionel Davoust, par son talent et son ingéniosité, est en train d’offrir à la fantasy une saga d’exception. – Librairie Decitre, Grenoble. 

8/10. assure avec maîtrise la continuité du cycle de La Messagère du Ciel. – Elbakin.net

À la hauteur d’un David Gemmell. – Librairie Omerveilles

« Les démons avaient déferlé sur la Rhovelle, et il n’y avait rien que quiconque puisse faire pour la sauver. Au soir, chaque homme, femme et enfant connut le désespoir. »

L’armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska est aux portes de Loered, la ville sur laquelle repose la défense et la stabilité du royaume – le Verrou du Fleuve.

Le Verrou doit tenir, ou la Rhovelle est perdue. Mériane, à la tête de maigres renforts, compte bien honorer sa propre prophétie et libérer la ville. Mais quand les hommes se mêlent de contrarier les Dieux, elle en est réduite à limiter les dégâts.

Face au désespoir qui s’installe, elle incarne le seul espoir du peuple, et l’instinct de survie fait taire, pour un temps, les dissensions. Pour autant, les manigances politiques se poursuivent en coulisses, et la guerre commence à peine que certains préparent déjà l’après.

Mais sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s’écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine.

Couverture par Alain Brion.

Informations complémentaires

Univers

Série

Les Dieux sauvages

Titre