Couv. service artistique Seuil Image © Bertrand Desprez / Agence VU

4/5. Après un premier tome de qualité, Lionel Davoust achève de convaincre. Soyez prévenu : en lisant La Nuit vous risqueriez bien de rater un arrêt de bus ou de sauter un repas, hypnotisé par la folie dans laquelle sont plongés Michael et son entourage.
Une chronique de Lelf à lire sur Imaginelf.