motivation_dontcare
Soyez impitoyable quand il s’agit de protéger vos jours d’écriture. – J. K. Rowling
Alors, auguste lectorat, tu veux écrire ? Tu es hyper motivé, tu as cette historie qui bouillone en toi – ou bien pas d’histoire, mais tu veux que ça fuse de ton stylo ou de tes doigts, trouver ta voie/x et faire rêver le monde entier et plus encore ? Alors au boulot, tabernacle ! Cet été, tu ne vas pas bouffer des pistaches, non non non. Cet été, je te propose un défi (le même qu’en 2012 qui avait plu) pour te mettre le pied à l’étrier et te décoincer. Tout ce que tu dois faire, c’est prendre vingt minutes par semaine. Tu DOIS trouver vingt minutes par semaine pour TON écriture, pour TON rêve, pour TON projet. Une nouvelle, un livre, cela demande bien plus de temps – mais il s’agit de commencer petit et raisonnable. Il s’agit autant d’un exercice d’écriture que d’un exercice de discipline : trouver ce temps, le protéger, se fixer un rendez-vous régulier et savoir le tenir est aussi important que l’écriture en soi. L’écriture est une aventure solitaire et longue ; une leçon fondamentale consiste à protéger son temps. (Et si tu as besoin d’un bottage de fesses, va voir par ici.) Que feras-tu pendant ces vingt minutes ? Très simple : je vais te filer une liste complètement abracadbrante d’éléments disparates (des « déclencheurs »). Dedans, tu choisiras ceux que tu veux, ceux qui t’inspirent, ou au contraire ceux qui te déplaisent, voire les tirer au hasard – peu importe – et tu vas écrire, là-dessus, sans t’arrêter, sans te censurer, sans redouter que ça ait, ou pas, du sens. Tu ne seras censé montrer ce travail à personne si tu ne le désires pas – il est pour toi, c’est l’équivalent mental d’un échauffement, ou d’une tempête de cerveau1. Le but est triple :
  1. Protéger ton temps, comme dit plus haut
  2. Te décoincer et te forcer à écrire sans te critiquer (indispensable pour avancer sur un premier jet)
  3. Peut-être voir surgir des idées, des éléments, des personnages qui te donneront envie d’aller plus loin (mais ce n’est pas obligatoire)
Hop hop hop je ne veux pas entendre de récriminations ! Vingt minutes pour ton rêve, ce n’est pas difficile à trouver ! Sinon, est-ce vraiment ton rêve ? Rendez-vous lundi pour la première fournée : tu as une semaine pour t’organiser ! Banzai ! (Ce qui, contrairement à l’idée reçu, signifie « hourra » en japonais.)
  1. Ouais. Brainstorm.