Les règles sont ici, mais je les rappelle rapidement : un pomodoro d’écriture non stop sur le ou les déclencheurs qui t’inspirent, t’intriguent, ou même te font partir sur une tangente sans rapport – peu importe, il faut juste écrire. Dans les épisodes précédents, nous avons commencé à esquisser un ou plusieurs personnages, et peut-être un univers ; en tout cas, on peut raisonnablement parier que des directions se sont dégagées, peut-être des conflits, des problèmes à résoudre – les germes d’une histoire ou de plusieurs. Eh bien, cette semaine, nous allons donner une direction à cette histoire : nous allons envisager un cheminement d’ensemble. Alors évidemment, il ne s’agit pas en un seul pomodoro d’écrire une décalogie (j’achète le secret si vous savez faire. J’achète CHER.) mais de faire les premiers pas, ou de planifier un bout d’intrigue, si vous êtes du genre structurel-le ? À voir. Il s’agit d’écrire et de s’amuser avant tout.

Un cheminement

  • L’adversaire avance caché, il faut le démasquer
  • L’adversaire n’est pas localisable, il faut le trouver
  • Le protagoniste doit rassembler assez de forces extérieures pour vaincre
  • Idem, avec des ressources intérieures (initiation, entraînement…)
  • Il faut affaiblir l’antagoniste avant de pouvoir le vaincre (vaincre est à prendre au sens de neutralisation – pas nécessairement tuer, ça peut être neutraliser, raisonner…)
  • Il faut comprendre l’antagoniste pour pouvoir le vaincre
  • Il faut devenir pire que l’antagoniste pour pouvoir le vaincre
  • Il faut faire semblant de s’allier à l’antagoniste pour le vaincre
  • Il faut un long voyage pour vaincre l’antagoniste (quête)
  • Il faut dépasser ses démons (voir du côté du drame de la semaine dernière ?) pour vaincre l’antagoniste