Dernières nouvelles :

La bande-annonce !

  • Le livre est disponible à la commande à cette adresse ; tout exemplaire souscrit avant le 30 sera dédicacé !
  • Le premier chapitre est disponible gratuitement sur Elbakin.net (format PDF)

Couv. Cyrielle Alaphilippe

Les choses se mettant en place, je peux lever le voile comme promis… ! Je suis très heureux de pouvoir vous annoncer la publication prochaine de La Volonté du dragon aux nouvelles éditions Critic ! Critic, c’est d’abord cette librairie spécialisée dans les genres de l’imaginaire, située dans le centre de Rennes (site, blog), dont la passion et la compétence ont construit une renommée qui s’étend bien au-delà de la Bretagne. Critic se lance aujourd’hui dans l’édition et je suis très heureux et honoré de faire partie des premiers écrivains publiés aux côtés de mon talentueux camarade Thomas Geha (auteur des romans post-apo A comme Alone et Alone contre Alone aux éditions Rivière Blanche).
Après vous avoir fait découvrir ses « coups de coeur » pendant un peu plus de neuf ans, la librairie Critic se lance dans l’édition pour en publier. Ainsi, dès le mois d’octobre prochain, les éditions Critic proposeront des oeuvres (roman, novella, recueil) d’auteurs français à raison de deux titres par an… Sauf coups de coeur multiples où la folie nous pousserait à en publier davantage… Seront privilégiés les textes à vocation de divertissement qu’ils s’inscrivent dans les genres de la fantasy, de la science-fiction ou du fantastique. Les deux premiers titres à voir le jour seront : Le Sabre de Sang de Thomas Geha (en octobre donc) et La Volonté du Dragon de Lionel Davoust (en mars 2010). Bonne journée, A très bientôt pour de plus amples informations, Eric Marcelin (directeur éditorial) et Simon Pinel (directeur de collection)

criticeditions

Quelques mots sur le livre

pacvL’Empire d’Asreth, maniant une puissance militaire écrasante qui s’appuie sur une magie domptée par la technologie, se présente aux portes du Qhmarr, un petit pays vivant en isolation à peine sorti de l’ère médiévale. Pour l’Empire, le Qhmarr ne devrait représenter qu’une simple note de bas de page dans son plan de conquête, mais le généralissime asrien D’eolus Vasteth va se trouver confronté aux anciens secrets de la culture qhmarri à travers le défi que lui lance son enfant-roi, un défi qui risque bien d’ébranler sa vision de la guerre, de la conquête et de l’Histoire elle-même, tandis que, sur la mer, les soldats meurent, jouets d’un conflit qui les dépasse… La Volonté du dragon sera un court roman – une « novella » – de fantasy qui se déroulera donc dans l’univers introduit dans la nouvelle « Bataille pour un souvenir » ; on y retrouve effectivement l’Empire d’Asreth à une époque différente, toujours poussé par sa soif de conquête. Je tiens cependant à préciser – et je ne le répéterai jamais assez ! – que les deux récits sont entièrement indépendants. C’est un aspect très important pour moi ; j’aime beaucoup la liberté de création de mondes imaginaires qu’offrent la fantasy et la science-fiction, mais je tiens absolument à ce qu’un lecteur puisse entrer dans l’univers par n’importe quelle porte, n’importe quel récit ou ensemble narratif, et en profiter pleinement (j’avais commencé à en parler ici, d’ailleurs). Rien n’est plus insupportable que de ne pas comprendre une histoire parce qu’il faut mille références antérieures. Bien sûr, les lecteurs de l’univers auront le plaisir (je l’espère) de revisiter des lieux, des personnages ou même des problématiques esquissées d’une histoire à l’autre sous différents éclairages, de construire leur image de ce monde et de ses grandes questions à mesure de ce qu’ils en découvrent, mais j’insiste sur l’indépendance totale de la narration et l’absence d’ordre de lecture préférentiel. (Pour La Volonté du dragon, d’ailleurs, je souhaite justement adopter un point de vue bien différent de « Bataille pour un souvenir » : celui de l’Empire d’Asreth lui-même…) Bref, je tiens à ce qu’aucun nouveau lecteur ne se sente exclu de l’aventure à cause d’épisodes à suivre trop nombreux – une sensation désagréable que j’ai trop souvent eue moi-même. Bref, si vous n’avez pas lu « Bataille », vous pourrez lire  La Volonté du dragon sans aucun problème, mais, si vous avez apprécié la nouvelle, je pense que ce récit devrait vous séduire à son tour. C’est du moins mon ambition !
Après vous avoir fait découvrir ses « coups de coeur » pendant un peu plus de neuf ans, la librairie Critic se lance dans l’édition pour en publier. Ainsi, dès le mois d’octobre prochain, les éditions Critic proposeront des oeuvres (roman, novella, recueil) d’auteurs français à raison de deux titres par an… Sauf coups de coeur multiples où la folie nous pousserait à en publier davantage… Seront privilégiés les textes à vocation de divertissement qu’ils s’inscrivent dans les genres de la fantasy, de la science-fiction ou du fantastique. Les deux premiers titres à voir le jour seront : Le Sabre de Sang de Thomas Geha (en octobre donc) et La Volonté du Dragon de Lionel Davoust (en mars 2010). Bonne journée, A très bientôt pour de plus amples informations, Eric Marcelin (directeur éditorial) et Simon Pinel (directeur de collection)