Une semaine un peu silencieuse ici comme je n’en avais plus fait depuis un moment, mais pas parce que je n’ai plus rien à dire : les brouillons d’articles s’empilent plus vite qu’il n’y a de jours dans la semaine (j’aimerais bien parler de livre électronique, côté machine et côté modèle économique, de littératures de l’imaginaire, de cinéma, de Twitter…) mais je n’ai pas encore fait de progrès notables dans la compression des heures de la journée. J’y travaille. J’y crois. Pas. Non, je m’étais promis cette semaine de finir un certain nombre de projets qui traînaient depuis trop longtemps, entre autres un projet de nouvelle à l’argument passablement débile et pour lequel je me suis imposé des contraintes inhabituelles (en tout cas, pour moi). Il en découlera une certaine quantité de retravail avant que j’en sois satisfait, mais l’exercice était intéressant et m’a forcé à prendre des risques un peu nouveaux. Il faudra voir si ça plaît à l’anthologiste… et aux lecteurs. J’ai également pondu en amateur la fin d’un petit feuilleton SF pour un site communautaire, je verrai si je peux poster ça ici. Pour cette fin de semaine, donc, je vous propose, tel tonton Gaston vous invitant à visionner les deux cent vingt diapositives qu’il a rapportées de sa semaine au club Med en Égypte, quelques photos de la dédicace que Thomas Geha et moi avions fait à la Fnac de Rennes le 10 avril dernier. Je tiens à remercier tout particulièrement notre hôtesse de la Fnac qui nous a merveilleusement bien accueillis, a pris les photos et a veillé toute la journée à ce que nous soyons à l’aise et ne manquions de rien : nous avons passé une excellente journée ! Un merci tardif à vous aussi d’être venus, et nous sommes heureux d’avoir pu rencontrer de nouveaux lecteurs. (Et pour mémoire, je dédicace demain à la librairie Trollune, à Lyon.) (Wouhou, j’ai compris comment utiliser la galerie WordPress !)