multivers_EditionsDevant les multiples scandales comme ReLire, les conditions parfois abusives des avenants numériques autour du livre, un nouveau collectif d’édition s’est formé : les éditions Multivers, dont voici le communiqué de naissance. Le but est de proposer un modèle d’édition équitable où, notamment, l’auteur ne se verrait pas dépossédé abusivement de ses droits, comme dans le cas de ReLire.
L’idée de créer une association pour aider les auteurs face à l’arrivée du numérique date déjà de quelques années… La situation a évolué très vite dans ce domaine, ce qui était encore balbutiant il y a deux ans est désormais une partie du paysage littéraire, une partie en croissance forte qui provoque de nombreuses réactions. Y compris des initiatives que nous qualifieront pudiquement de dangereusement connes et irresponsables, comme ReLire. Face à cela, l’auteur est désarmé, alors qu’il pourrait profiter des nouvelles opportunités offertes par le numérique. Il est désarmé car ses droits numériques, qu’il possède en principe pour les livres publiés avant 2000, sont revendiqués par les éditeurs, de façon plus ou moins agressive, voire même attaqués par ReLire. Il est également désarmé car fabriquer un livre numérique et le mettre soi-même en vente n’est pas tout à fait évident. Il est également désarmé car la visibilité numérique d’un livre est quelque chose qui ne s’improvise pas. C’est pour ces raisons que nous avons créé en Octobre l’ASBL Multivers, qui a pour but la promotion de la lecture et de l’édition dans le cadre d’un écosystème du livre équitable. C’est une Association Sans But Lucratif, formée pour l’essentiel de bénévoles. Nous sommes presque tous ici, pour ce lancement officiel aux Utopiales : Sara Doke, Emmanuel Gob, Ayerdhal, Cécile et Pierre Ramaekers, David Queffelec, Alexandre Girardot, Diane Cairne et Jean-Claude Dunyach. Nous avons donc contacté de nombreux auteurs, de l’imaginaire, du polar, de la jeunesse, etc., en leur proposant de rééditer en numérique les livres dont ils possédaient les droits, avec un contrat équilibré et des prix de vente abordables. Nous avons déjà plus de vingt auteurs qui ont accepté, des gens comme Andrevon, Grenier, Canal, Wintrebert, Gudule, Houssin, le Bussy. Ca représente déjà plus d’une centaine de livres en préparation. On prévoit une première série d’ouvrages pour Noël et un rythme de publication en 2014 de plus de 40 ouvrages. Sans DRM, cela va sans dire. Précisons bien : nous publierons uniquement des rééditions, nous n’acceptons pas de manuscrits inédits. Nous voulons rendre disponible un fond important d’œuvres de toute sorte, à des prix bas, afin de leur permettre de retrouver un public qu’elles n’auraient jamais dû perdre. S’il y a des auteurs dans la salle intéressés par ce que nous préparons, venez nous parler ! Nous souhaitons aussi étudier un système équitable d’édition et de distribution de livres numériques, à notre petit niveau. Dans la jungle de l’écosystème actuel, rempli de systèmes agressifs et fermés, nous allons prendre un peu de temps pour essayer d’autres voies, créer notre propre site, avant de nous ouvrir à l’ensemble des plateformes de vente. Nous ferons un point sur nos expériences et nos idées l’année prochaine, aux Utopiales. Et d’ici là, nous espérons que vous aurez eu envie de venir jeter un coup d’œil aux ouvrages que nous aurons publiés dans les mois qui viennent.
Des développements et informations complémentaires sur cet article d’ActuaLitté.