Couv. service artistique Seuil d'après (c) Hannah Stouffer / fstop / Corbis et (c) Bill Varie / Getty Images

Couv. service artistique Seuil d’après (c) Hannah Stouffer / fstop / Corbis et (c) Bill Varie / Getty Images

Beaucoup de retombées en ce moment autour des dernières publications, Léviathan : Le Pouvoir, Elfes et Assassins et « Derrière les barreaux ». Un nouvel entretien à signaler, autour de  Léviathan : Le Pouvoir, cette fois, sur le site Unwalkers. 
J’ai trouvé ce dernier tome, hyper puissant, serait-il la valeur ajoutée des 2 tomes, ou bien les deux premiers tomes seraient il le chemin pour accéder au graal ? Les deux. Un récit de cette longueur accumule nécessairement de l’élan et de l’énergie jusqu’au bouquet final, dont on espère (quand on est l’auteur) et exige (quand on est lecteur) qu’il vienne éclairer tout le chemin parcouru avec ces personnages, et le justifie. Après, même si j’avais planifié toute la trilogie avant d’écrire la première ligne du premier volume, l’histoire a connu quelques déviations en cours de route, suggérées par les personnages eux-mêmes. Entre chaque livre, j’ai pris le temps de réfléchir à ce qui, à mon sens, avait plus ou moins fonctionné, ce que je pensais avoir plus ou moins réussi, et de recueillir le ressenti des lecteurs pour voir ce qui avait bien reçu, bien compris, et ce que je pouvais travailler davantage ou améliorer sur le volume suivant.
L’intégralité de l’entretien se trouve sur cette page ; merci à Unwalkers pour son « coup de coeur » !