À ne pas manquer

//À ne pas manquer

Précommandez Contes Hybrides entre le 4 et 14 septembre pour recevoir votre exemplaire dédicacé

Oh yeah ! Oh yeah ! Si tu as raté la nouvelle, auguste lectorat, Contes hybrides sort le 18 septembre, un bouquin qu’il est joli et vachement bien (forcément) avec trois novellas à pas cher.

Profitant du Festival de l’imaginaire du Tonnerrois (où je serai), nous proposons avec les éditions 1115 une opération qu’elle est trop bien :

Couv. Victor Yale

Précommandez Contes hybrides sur le site des éditions 1115 entre le 4 et le 14 septembre et votre exemplaire sera dédicacé. La page est ici, et je recommande dès maintenant l’emploi de douze imposants réveils mécaniques de cuisine pour ne pas rater la date. Nan, j’déconne, je ferai un rappel, ALLEZ.

2019-09-02T16:41:16+02:00mercredi 28 août 2019|À ne pas manquer|1 Comment

Ce week-end, festival des Voyageurs Immobiles à Cherbourg !

Je vais en Normandie ! Je franchis les frontières bretonnes pour oser m’aventurer dans un territoire dangereux et inconnu… euh… 

Me tapez pas s’il vous plaît je joke :

Ha

Donc, ce week-end, c’est le festival Voyageurs Immobiles à Cherbourg-en-Cotentin (oui, c’est le Cherbourg que vous imaginez, y a pas de piège) et ça va être très chouette : plein d’animations autour de l’imaginaire sous toutes ses formes, bouquins, cinéma, cosplay etc. J’y serai de samedi vaguement-vers-onze-heures-le-temps-d’arriver-quoi à dimanche soir.

Tout le programme et les infos pratiques ici.

2019-09-02T16:40:55+02:00lundi 26 août 2019|À ne pas manquer|Commentaires fermés sur Ce week-end, festival des Voyageurs Immobiles à Cherbourg !

Un nouveau cadeau pour les abonnés de la liste de diffusion début septembre

Toujours dans l’idée d’essayer de reprendre une forme d’indépendance vis-à-vis des réseaux commerciaux, je m’efforce de revenir à une communication plus directe : vous, moi, un courrier mensuel dans votre boîte aux lettres, par le biais de la liste de diffusion, KWI, gérée par Lucien mon jumeau maléfique dont j’ai enfermé l’âme dans un robot Internet.

J’avais déjà fait l’expérience en début d’année, et j’aimerais vous la reproposer, renouvelée, avec un outil différent, pour continuer à resserrer les liens. Soit :

Il y a certaines applications (j’en parle dans la boîte à outils de l’écrivain) dont je me sers au quotidien, qui me font gagner un temps et une santé mentale considérables, au point que si je n’en dispose pas, mon ordinateur me semble tout cassé. En début d’année, je vous avais proposé un code promotionnel pour découvrir (et peut-être souscrire) à Focus@Will ; cette fois, je vous propose… autre chose.

Surprise.

Début septembre, tous les abonnés à la liste de diffusion se verront proposer un code promotionnel exclusif (non disponible ailleurs) pour découvrir un autre service qui m’est indispensable et m’aide énormément dans l’écriture (et pour faire du texte de manière générale). Non seulement ça, mais :

Avec le soutien de l’éditeur (que je remercie profondément !), six (oui, six) licences d’un an seront offertes à six abonnés actifs de la liste de diffusion tirés au sort.

Tant que vous êtes abonné.e à la liste de diffusion avant le 31 août, que vous le restez au cours du mois de septembre, ET que vous êtes un abonné considéré actif par mon système1, alors vous avez une chance de recevoir l’une de ces six licences. Elle est pas belle la vie ? Plus belle, qu’ils disent dans le sud, il paraît.

Je garde le nom du service une surprise, parce que… je trouve ça plus rigolo comme ça, et puis il n’y a rien à perdre de toute façon.

Et si vous n’êtes pas abonné.e encore, pas de problème, hop, je repose un formulaire ci-dessous. La liste de diffusion est envoyée une fois par mois, elle reprend les actualités à venir, résume les articles importants du blog, et lève souvent davantage le voile sur le processus d’écriture au long cours et l’étrange vie qui consiste à créer des trucs en espérant que des gens les aiment. Donc, ce n’est pas invasif (je compatis, je reçois déjà beaucoup trop de mails moi aussi) et je m’efforce de m’assurer que ce soit bien fourni en trucs et en machins.

Rejoignez les 348 abonnés à ce site : pour ne manquer aucune information, entrez votre

Vous affirmez avez pris connaissance de la politique de confidentialité du site. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens contenus dans chaque message.

Merci pour votre fidélité, en espérant que ce genre d’expérience continue à vous plaire !

  1. Lequel est Mailpoet. Être abonné actif signifie en gros que vous avez ouvert une lettre d’information dans les trois derniers mois, et que vous autorisez le chargement des images dans votre logiciel de lecture de courrier.
2019-09-09T18:55:08+02:00jeudi 22 août 2019|À ne pas manquer|5 Comments

À la Worldcon de Dublin ! Programme personnel

« Tá sé ina liathróid » comme on dit en Irlandais, soit, d’après Google Translate, « c’est de la balle » (même si une traduction inverse m’informe que ça signifierait plutôt « c’est une balle », mais bon, ça peut toujours être utile dans une partie de ping-pong), et donc : cette semaine, je m’envole pour Dublin, et assister à la convention mondiale de science-fiction, alias Worldcon.

Comme les fois précédentes (2009, 2014, 2017), je m’efforcerai de partager ici (peut-être à des heures douteuses) mes aventures et ressentis de jour en jour, selon mon énergie et mon niveau de sommeil. En tout cas, je suis ravi de participer une nouvelle fois à cette immense fête de l’imaginaire, comme on en voit rarement ! C’est aussi pour moi l’occasion de faire mon fan chevelu et de m’émerveiller benoîtement devant les choses incroyables qu’on croise toujours lors d’un tel événement.

J’ai par ailleurs l’honneur d’avoir un programme assez fourni :

Jeudi 15 août

11h30 – So long, and thanks for all the fish  |  Point Square , Odeon 2 Moderator Dr Claire McCague (Simon Fraser University) Lionel Davoust Linnea Sternefält Becky Chambers

Table ronde. Like the dolphins of Hitchhiker’s Guide, nonhuman life can communicate with humans in numerous ways including non-verbal interactions, signalling, and even parasitism. Panellists from diverse fields of research discuss the oddness of life and the strange ways the natural world talks to us.

13h – Non-English language SFF television   |  CCD , Wicklow Room-2 Moderator Claudia Fusco Harun Šiljak (Trinity College Dublin, CONNECT SFI Centre for Future Networks and Communications) Cora Buhlert Lionel Davoust J. Sharpe (Zilverspoor)

Table ronde. Interest in TV from different countries is increasing. There are many good SFF TV shows produced in non-English speaking countries, and they are getting easier to find. The panel discusses their favourites and what makes them worthwhile to watch.

15h – Fantastical travel guide   |  CCD , Liffey Hall-2 Moderator Marianna « Kisu » Leikomaa Lionel Davoust Melissa Caruso Juliet E McKenna Karolina Fedyk

Table ronde. Do you fancy a trip to a fantasy realm? Want to avoid stumbling into Moria or falling off the edge of the Discworld? Our panel of authors are here to help you by roleplaying as one of their characters and trying to persuade you to travel to their fantasy worlds.

Dimanche 18 août

14h – Autographs  |  CCD , Level 4 Foyer Lionel Davoust Dr Theodora Goss (Boston University and Stonecoast MFA Program) J.S. Meresmaa Kim ten Tusscher Rick Wilber (Western Colorado University) Séance de dédicaces.

18h – Soundtracks for SFF film and TV   |  CCD , Liffey Hall-2 Gabrielle de Cuir (Skyboat Media Audiobooks) Lionel Davoust Lucy Hounsom Sam Watts

Table ronde. Soundtracks make a huge difference to the feel of a movie or TV show. What qualities make for a good soundtrack? Is there a difference between soundtracks for movies and for television episodes?

Lundi 19 août

14h – Untranslated SFF    |  CCD , ECOCEM Room Moderator Alexander Hong Lionel Davoust Haruka Mugihara Wataru Ishigame (Tokyo Sogensha)

Table ronde. The world of SFF is often extremely anglocentric, but there is a wealth of speculative fiction from non-English-speaking countries that has yet to be translated, and may in fact never be available in English. What are we missing? How do publishers decide which works merit translation and which do not? Is English translation necessary for the success of SFF works or not? The panel will discuss their favourite untranslated works and the politics of translation.

À très vite là-bas si vous avez la chance de pouvoir faire le déplacement, et sinon, à très vite ici tandis que je ferai de mon mieux pour partager ce qui m’a amusé ou intéressé !

2019-08-18T22:48:45+02:00lundi 12 août 2019|À ne pas manquer|9 Comments

Parution de Contes hybrides le 18 septembre

Et voilà, l’éditeur – les jolies éditions 1115 – ont annoncé la nouvelle, alors j’y vais joyeusement à mon tour :

Couv. Victor Yale

Contes hybrides est donc un recueil reprenant trois novellas devenues un peu difficiles à trouver sous format papier dans leurs anthologies d’origine :

Et comme l’auteur est souvent le plus mal placé pour parler des textes (comme je dis fréquemment en dédicace : « c’est hyper bien, mais je suis peut-être un peu partial »), voici le mot de l’éditeur (qui me fait rougir jusqu’à la racine de la barbe, parce que les cheveux c’est un peu loupé depuis quelques années) :

Première novella de ce recueil, « Le Sang du large » nous conte l’histoire d’un auteur isolé et de sa rencontre avec une créature qu’il pourrait croire tirée de l’un de ses romans. Mais est-ce lui qui a besoin de cet être fabuleux, ou bien l’inverse ?

« Point de sauvegarde » explore ensuite le cruel labyrinthe de notre mémoire et interroge notre vision de la réalité. Et pour finir, « Bienvenue à Magicland » fait la part belle à la dérision et à la monstruosité, même si le monstre n’est pas toujours celui que l’on imagine…

L’hybridation, cet art subtil du mélange et de la réunion, de l’assemblage des corps et des concepts. Nos mythologies regorgent de chimères, nos légendes de créatures bipartites, et qui mieux que Lionel Davoust pour donner vie à ce bestiaire combinatoire ? Pour notre prochaine publication, ce sont donc trois novellas qui domptent la part d’altérité en chacun de nous, triptyque à la croisée des genres, ici fantastique, là science-fictionnel, ou bien encore tragi-comique. Trois univers, trois histoires, entre plaidoyer en faveur de la différence et acceptation de notre propre sauvagerie. Car après tout, ne sommes-nous pas toutes et tous des créatures hybrides ?

Je suis vraiment ravi de voir ces trois textes réunis sous cette thématique à laquelle je n’avais pas initialement pensé, mais qui, avec le recul, fait évidemment sens (c’est là qu’on voit la marque d’un bon éditeur !). J’adore le format des livres des éditions 1115, des petits poche robustes mais jolis et bien fabriqués à emporter partout pour voyager à tout instant.

J’ai hâte de pouvoir partager ce recueil avec vous, qui sortira le 18 septembre au doux prix de 7 €. Plusieurs salons sont prévus autour de la rentrée, et je vais faire le point très vite.

2019-08-02T16:56:50+02:00lundi 5 août 2019|À ne pas manquer|2 Comments

Contes hybrides, un recueil à paraître aux éditions 1115

Si tu gardes, telle une chimère lynx / aigle à la vue plus aiguisée que la somme de ses parties, un œil sur les barres de progrès, auguste lectorat, tu auras peut-être remarqué une ligne à 100% avec « infos à venir ». Ooooh.

Eh bien, il est venu, le temps des cathédrales infos.

Je suis très heureux d’annoncer la publication, pour le 18 septembre, de Contes Hybrides, aux éditions Mille Cent Quinze !

Il s’agit d’un recueil de rééditions de novellas difficiles à trouver aujourd’hui en anthologies. Je suis ravi de voir ces textes connaître une nouvelle vie, qui tournent tous autour de la notion de créatures différentes ou… hybrides, d’une perception différente du réel. Je ne peux pas encore dévoiler le sommaire ni la couverture (mais elle est incroyable… et il s’agit d’une vraie réalisation d’un plasticien, contrairement aux usages actuels), cependant on y trouvera des humains augmentés, des licornes, et évidemment, parce qu’on ne se refait pas, des créatures marines.

À cette occasion (et toujours pour La Fureur de la Terre), j’aurai le plaisir de participer à plusieurs salons et événements à l’automne : j’en reparlerai à mesure que l’été progresse !

2019-08-02T16:56:34+02:00jeudi 25 juillet 2019|À ne pas manquer|2 Comments

« Causes de la mort » rééditée dans l’anthologie Frontières

Le beau festival ImaJ’nère s’est déroulé ce week-end à Angers, et tous les ans, l’événement publie sa propre anthologie, à présent disponible ! Cette année, l’ouvrage s’intitule Frontières.

Et je suis très heureux d’annoncer que la nouvelle « Causes de la mort », qui n’était disponible que dans le recueil L’Importance de ton regard, s’y trouve rééditée dans ce très bel ouvrage abondamment illustré, en prestigieuse compagnie !

« Que… Qu’est-ce qui m’est… arrivé ? balbutia-t-il d’une voix blanche.
— Arme à feu, je dirais, répliqua l’ange Machiera en posant le menton dans la main. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est de savoir qui a pressé la gâchette. Lequel de vous deux ? »

Couv. Alexandre Granger

Au sommaire :

  • Préface (Pierre Marie Soncarrieu)
  • Une journée ordinaire (Romain d’Huissier) Illustration : Antoine Delalande
  • Therminator Land (Philippe Caza) Illustration : Cindy Canévet
  • La légende de Lémutopia (Samantha Chauderon) Illustration : Philippe Caza
  • Messager des morts (Brice Tarvel) Illustration : Candice Roger
  • Traverser la frontière (B.H.Rogers) Illustration : Mathieu Seddas
  • Une colline avant l’enfer (Jrmy Bouquin) Illustration : Candice Roger
  • L’homme dans la fontaine (Ophélie Bruneau) Illustration : Lola Myr’tille Collenot
  • Floréal (Camille Leboulanger) Illustration : Ronald Bousseau Illustration
  • La Passeuse d’âmes (Myrtille Bastard) Illustration : Fabien Collenot
  • Tango bleu (Pierre-Paul Durastanti) Illustration : Lola Collenot
  • La Forêt des Ombres (Yaël July) Illustration : Cassandre De Delphes
  • Causes de la mort (Lionel Davoust) Illustration : Tiphs
  • Last Frontier (Laurent Whale) Illustration : Cassandre de Delphes
  • Indigo (Ms Beth Greene) Illustration : Lola Collenot
  • Embarras de transit (Carpentier Francis) Illustration : Fabien Collenot
  • La tenancière (Audrey Pleynet Auteur) Illustration : Ronald Bousseau
  • Si tous les aliens du monde… (Jean-Laurent Del Socorro) Illustration : Mathieu Seddas
  • La frontière sans loi (Julien Heylbroeck) Illustration : Lola Collenot
  • Cellules communicantes (Sarah Mallet & Romain Mallet) Illustration : Candice Roger
  • Un personnage de papier (Patrice Verry) Illustration : Mathieu Seddas
  • Un épisode de la chasse au P. (Robert Darvel) Illustration : Antoine Delalande
  • Quarante-neuf (Jérôme Verschueren) Illustration : Candice Roger
  • Le récit de la forêt (Pierre Marie Soncarrieu) Illustration : Cindy Canevet
  • Une journée ordinaire (Alex Evans) Illustration : Antoine Delalande
  • Postface (Jean-Hugues Villacampa) illustration: Jacques Pinbouen

Il faut saluer l’important travail de défrichage de l’association, qui propose dans cette anthologie des plumes connues comme de talentueux nouveaux auteurs : à vous de découvrir ces nouvelles signatures !

L’ouvrage peut être commandé chez votre libraire ou bien en ligne directement sur le site de l’événement par cette page.

2019-08-18T22:49:25+02:00lundi 10 juin 2019|À ne pas manquer|1 Comment