L’article de blog d’aujourd’hui n’est pas publié ici, mais sur le site Livresque du Noir. Celui-ci laisse carte blanche aux auteurs de polar et thriller pour proposer quelques confidences sur leur travail, leur livre, sur un ton volontairement personnel et/ou décalé. On y trouve par exemple Maxime Gillio, Paul Colize  ou Franck Thilliez. Votre humble serviteur s’est également prêté à l’exercice et ce fut une expérience très intéressante, car, si je croyais au début n’avoir pas vraiment de « projet » particulier avec Léviathan : La Chute, je me suis aperçu que ce n’était pas forcément juste.  Il faut croire qu’en écriture, on échappe difficilement, qu’on le veuille ou non, à avoir un discours. Le billet est lisible sur cette page.