La mise en place de la v4 du site continue doucement : la fonctionnalité la plus urgente, et la raison principale derrière cette refonte, est maintenant en place, à savoir une nouvelle page d’accueil liée à un calendrier des rencontres et événements à venir. Précédemment, je n’avais pas de page pratique pour ces informations-là et j’étais obligé de toute faire à la main, ce qui me faisait oublier un événement un coup sur deux. De mon côté, le maître-mot de cette v4 est « automatisation« . Alimenter les réseaux sociaux, le blog et mettre à jour l’actualité nécessitait un certain nombre de tâches manuelles et répétitives, pas forcément longues mais qui, mises bout à bout, pouvait prendre un temps non négligeable, ce dont je me suis aperçu avec le marathon que sont les corrections de Léviathan : la Chute. Mon but, avec cette v4, est de réduire au maximum ce travail pour me concentrer sur ce qui compte : fournir du contenu, que ce soit sur papier ou de manière électronique. Bon, c’est pas tout ça, mais…

Quoi de neuf sur cette v4.0.2 ?

La page d’accueil ressemble dorénavant à une vraie… page d’accueil, faisant figurer les nouveautés et récentes sorties en mosaïque, ainsi qu’un agenda des publications et rencontres. La v3 mettait à mon sens trop d’accent sur le blog, ce qui noyait les informations pertinentes qu’on doit à mon sens trouver en arrivant sur un site : qu’est-ce qui se passe, où, et c’est qui ce type-là. Automatiquement générée, la page Agenda devient une page « À venir » qui reprend ces informations en une seule, accessible de partout sur le site. En plus elle est animée, si c’est pas web 2.0, ça, mec. C’est là. Et ces informations sont discrètement reprises dans la colonne de droite. Plein de petites altérations cosmétiques ici et là également, notamment pour les bandeaux et images de fond, une meilleure gestion des menus (les infos légales sont basculées en pied de page, là où est leur place). Tout ça n’est pas encore définitif mais on y vient. En bonus, il est maintenant possible de suivre les discussions du blog (fils des commentaires) par flux RSShttp://feeds.feedburner.com/lioneldavoust-discussions (La fonctionnalité a toujours été proposée par WordPress mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressé, or on me l’a récemment demandée1.)

À venir

Je vise encore un certain nombre d’améliorations plus ou moins importantes, plus ou moins par ordre de priorité et de difficulté de réalisation : Mieux réfléchir à la « sidebar » (colonne de droite) et aux informations pertinentes à y placer. (easy) Les jours de KWI, cette bonne vieille newsletter qui nous accompagne depuis la v1 du site, sont comptés, là aussi dans l’intérêt de l’automatisation, puisque je rédige chaque mail à la main en ne faisant que répéter ce que l’on trouve ici. La fonctionnalité de recevoir les nouveautés par mail sera néanmoins préservée. La façon dont on va faire ça est un peu absconse et d’ailleurs pas très intéressante, j’en parlerai une fois que ce sera installé. (easy) Automatiser la compilation des entretiens et interviews sur le modèle de la page « À venir » de manière, là aussi, à disposer d’un classement et d’une archive automatiques. (medium) Le blog est encore moche, je sais, et il y a deux ou trois optimisations graphiques qui restent à accomplir, mais je pense qu’on tient le bon bout. (hard)

Ce que je n’ai jamais dit

… il y a du coup une masse non négligeable d’informations qui se trouvent compilées d’un coup sur ces pages et que je n’ai pas pu annoncer encore. J’y reviendrai en détail. Comme d’habitude, n’hésitez surtout pas à donner votre avis et à suggérer les fonctionnalités qui vous manquent, c’est le moment ! Coding Drunk – un bouquin O’Reilly bien prometteur – dégoté .
  1. Attention, si vous êtes des petits malins qui connaissez bien WP et avez souscrit manuellement avec un flux en http://lioneldavoust.com/rss etc., pensez à changer pour l’adresse précédente, je ne m’interdis pas de trafiquer les adresses en interne, d’où le fait de tout passer chez Feedburner afin que vous, utilisateurs, ne voyiez rien de mes bricolages.