Salut, auguste lectorat. Nul besoin de faire Sol – Proxima du Centaure en petites foulées pour expérimenter l’effet de dilatation temporelle : je suis techniquement parti hier matin de Wellington, Nouvelle-Zélande, pour arriver aujourd’hui vers midi à Rennes, France, mais, dans ce laps de temps, par le jeu des décalages horaires, j’aurai compressé 35 heures de voyage. Mon état cérébral se résume à ceci : Gah. Mais pas de repos pour les braves ni pour les Coréens maoris. Je suis de retour sur le pont avec une connectivité correcte, ce qui signifie que l’on peut à nouveau me relancer dans la joie et la bonne humeur dans le cas d’un courriel échappé ou d’une réponse urgente, et que, fichtre, J’AI DU BOULOT. Juste, criez pas trop fort, j’ai la gueule de bois de l’espace-temps. Merci pour votre patience durant ce mois, et j’ajoute maintenant 2000 clichés à traiter à mon stock… Va falloir que je me mette sérieusement au boulot avant que ça ne devienne des photos d’archives historiques.
IMG_3932-480x320

Vue depuis la base du mont Manganui, Nouvelle Zélande