Les lauréats de ce prix, dont le jury composé de critiques, éditeurs, essayistes, récompense les textes d’horreur ou de fantastique, viennent d’être annoncés :

Romans francophones

Jérôme Noirez : 120 journées, Calmann-Levy Étaient finalistes :  
  • Li Cam : La Chimère aux ailes de feu, Griffe d’Encre
  • Morgane Caussarieu : Dans les veines, Mnémos
  • Sire Cédric : Le premier sang, Le pré aux clercs
  • Céline Guillaume : La Baronne des Monts Noirs, Terre de Brume
  • Frédéric Livyns : Le souffle des ténèbres, Val Sombre
  • Frédéric Merchadou : Ange Maudit, Malpertuis

Romans traduits

Michelle Paver : 40 jours de nuit, Hachette (traduit par Blandine Longre) Étaient finalistes : 
  • Ben Aaronovitch : Les Rivières de Londres, J’ai Lu (traduit par Benoit Domis)
  • Darynda Jones : Charley Davidson, Première tombe sur la droite, Milady (traduit par Isabelle Pernot)
  • Robert Kirkman & Jay Bonansinga : L’ascension du gouverneur (The Walking dead T1), Le livre de poche (traduit par Pascal Loubet)
  • Ari Marmell : Darksiders, le caveau des abominations, Milady (traduit par Cédric Degottex)

Nouvelles

Claude Ecken : Au réveil il était midi, L’Atalante Étaient finalistes : 
  • Mélanie Fazi : « Les soeurs de la Tarasque », in Reines et Dragons, Mnémos
  • Anthelme Hauchecorne : Baroque’n’roll, Midgard
  • Jean Carlo Lavoie : « Les Adorateurs de sorcières », Solaris 181
  • Emilie Witwicki-Barbet : « Au nom de la lune », in Ils ne devaient pas s’aimer, Val Sombre
[Source]