scrivener-512Vous êtes sous Mac ? Voici la méthode à suivre ; cet article concerne la procédure sous Windows.  Bien ! Comme promis, la boîte à outils de l’écrivain a commencé par le seigneur et maître, Scrivener, et je suis ravi de voir sur les réseaux que ce logiciel a apporté beaucoup, dans l’ensemble, à ceux-lles qui l’ont testé. Mais une question d’envergure reste :
Scrivener est un logiciel américain. Comment lui faire respecter automatiquement la typographie française à l’instar des grands traitements de texte ? 
C’est-à-dire, comment faire en sorte que les espaces insécables devant les signes de ponctuation double, par exemple (? ; !) s’insèrent tout seuls dès qu’on les tape, par exemple ? Ce que fait Word depuis quinze ans et Libre/OpenOffice depuis quelques années. C’est indispensable pour préparer un manuscrit propre, et s’éviter une passe de corrections aussi fastidieuse que stupide. Alors, contrairement à ce que prétendent certains cris d’orfraie, oui, Scrivener peut gérer la typo française, mais il faut ruser. Et comme je t’aime, auguste lectorat, j’ai déjà fait tout le boulot. Télécharge le fichier zip ci-dessous – mais écoute-moi d’abord.
icon-zip

Clic-droit, enregistrer sous…

Comment ça marche

Dans le fichier .zip ci-dessus (Windows only, désolé, mais le principe fonctionne aussi sous Mac, il faut juste refaire le boulot – EDIT : Merci à Stewen qui signale en commentaires que le fichier semble fonctionner sous Linux également) se trouve un fichier Lisez-moi qui reprend peu ou prou cet article ainsi qu’un fichier .prefs. Scrivener permet en effet de sauvegarder les préférences d’utilisation, lesquelles comportent également les options de correction automatique. Et c’est là que réside l’astuce. Pour que Scriv comprenne qu’à chaque « ? » tapé il doit insérer une espace insécable avant, il suffit de lui créer une entrée de correction automatique qui transforme le point d’interrogation en point d’interrogation précédé d’une espace insécable. De même pour tous les autres caractères. Dans le fichier de préférences ci-dessus se trouvent des entrées pour tous les cas généraux, et même quelques corrections pratiques type oeuf => œuf, oeuvre => œuvre etc. Pour m’y prendre, j’ai simplement importé un document Word comportant des espaces insécables dans Scrivener ou les caractères qui m’intéressaient, puis copié-collé ces espaces dans les entrées de correction automatique1. Une fois ce travail fait, il n’est plus à faire. Vous pouvez suivre la même méthode sous Mac. Le résultat, c’est que quand on tape une phrase terminée par exemple par un signe de ponctuation double :

Salut!

Et qu’on tape une espace après le signe pour le mot suivant, Scriv comprend et insère automatiquement l’espace insécable au bon endroit :

Salut !

Attention toutefois, il le refera si vous replacez votre curseur après le signe et pressez à nouveau espace, ce qui donnera deux espaces insécables (espace « déclenche » les corrections automatiques).

Salut  !

Mais c’est un désagrément mineur à l’usage. Il suffit d’effacer le surnuméraire le cas échéant.

Installation et avertissements

Tout d’abord, je ne saurai être tenu responsable de tout dégât causé à votre configuration par l’usage de ce fichier, de tout fichier mangé ou d’explosions nucléaires dans votre frigo. Ces préférences ont été créées sous la dernière version de Scriv pour Windows à l’heure actuelle (1.8.6). C’est fourni en l’état, sans garantie (même si ça ne devrait rien casser). Attention, charger un fichier de préférences remplace toutes les préférences établies dans Scriv. Si vous avez déjà des entrées d’autocorrection, il faudra les refaire. Et surtout, il faudra rétablir impérativement les chemins d’accès de vos notes et sauvegardes automatiques. Le fichier gère les guillemets français à chevrons (« ») avec les espaces insécables qui vont bien, mais attention, en raison d’une limitation de Scriv, les guillemets anglais ( ‘ ‘ ) ne fonctionnent pas correctement et sont eux aussi transformés en guillemets à chevrons. Or, la typographie française dicte que des guillemets intégrés dans d’autres sont anglais, comme ceci :

« Que penses-tu de cette ‘ ‘ aventure ‘ ‘ ? »2

Ça, en revanche, c’est impossible avec Scriv à l’heure actuelle et le seul réel écueil que j’ai rencontré, mais la situation est assez rare pour pouvoir être corrigée à la main une fois le manuscrit prêt. Dans l’intervalle, je recommande d’employer simplement des apostrophes typographiques, ou tout autre série de caractères facile à repérer et remplacer pour la copie finale. Ceci étant dit, voici comment installer le fichier : décompressez-le quelque part sur votre disque, allez dans les options de Scriv, et choisissez « Charger un fichier de préférences » dans « Gérer… » en bas à gauche : scriv-prefs Cherchez le fichier décompressé, pensez à refaire vos chemins de sauvegarde, votre configuration, et concentrez-vous ensuite sur l’écriture et plus jamais sur la typographie ! (Pour les plus geeks parmi vous… Le fichier de préférences de Scriv est sous un format pseudo-XML ouvrable en mode texte. Il est donc tout à fait possible de faire un diff entre vos préférences et les miennes, pour garder seulement ce qui vous intéresse comme l’autocorrection. Mais si vous savez faire ça, vous n’avez pas besoin que j’entre dans le détail de la marche à suivre ; sachez juste que c’est possible.)
  1. Merci à Olivia qui propose une autre façon de faire si cette manipulation ne fonctionne pas : Windows permet d’insérer une espace insécable avec le code de caractère Alt + 0160.
  2. Normalement on ne met pas d’espace après les guillemets anglais, et d’ailleurs ils n’ont pas cette tête, mais là c’est WordPress qui corrige automatiquement, c’est juste pour l’exemple…