Je suis surjoie ! Et je m’en fiche que ce soit une mauvaise traduction de overjoyed ! Car La Messagère du Ciel est finaliste du prix Elbakin 2017, en superbe compagnie en plus (plein de camarades pour qui je suis surjoie également). Cela me fait d’autant plus plaisir que je suis à fond dans le volume 2 (La Fureur de la Terre) et que je cravache pour le rendre aussi bon que possible et vous le proposer au plus tôt ! Un immense merci au jury, et félicitations à tous les finalistes, que voici ! 

Meilleur roman fantasy français :

Meilleur roman fantasy français Jeunesse :

  • Génération K, de Marine Carteron, éditions du Rouerge.
  • La fille aux cheveux rouges, de Marie-Lorna Vaconsin, éditions La Belle Colère.
  • L’aura noire, de Ruberto Sanquer, éditions Scrineo.
  • Le lien du Faucon, de Delphine Laurent, Oskar éditeur.
  • Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, éditions Gulf Stream.

Meilleur roman fantasy traduit :

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse :

  • Caraval, de Stéphanie Garber éditions Bayard, (traduction d’Eric Moreau).
  • Lady Helen : Le club des Mauvais Jours, d’Alison Goodman, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).
  • Les sorcières du clan du Nord, d’Irena Brignull, éditions Gallimard Jeunesse (traduction d’Emmanuelle Casse-Castric).
  • Maresi, de Maria Turtschaninoff, éditions Rageot (traduction de Johanna Kuningas).
  • Shikanoko, tome 1, L’Enfant du cerf, de Lian Hearn, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).
[Source]