Donc, ce week-end, ce sont les Utopiales, où il faut être dès lors que l’on peut, et le festival publie tous les ans en partenariat avec les éditions ActuSF une superbe anthologie : Qui sera bien évidemment disponible sur le festival, mais aussi chez tout bon libraire. J’ai le plaisir d’y figurer avec une reprise de « L’Île close », que les anthologistes m’ont fait l’honneur de reprendre pour ce recueil : merci à eux ! Le sommaire est extrêmement alléchant (je veux dire, Michael Moorcock et Guy Gavriel Kay, quoi, ainsi que tous les éminents camarades francophones et étrangers), voyez plutôt :

Au sommaire :

  • Avant-propos
  • « 43 200 secondes » de Jean-Laurent Del Socorro (INÉDIT)
  • « La place d’une femme » de Emma Newman (traduction : Erwan Devos et Hermine Hémon) (INÉDIT)
  • « Huit siècles sur une échelle de temps » d’Olivier Gechter (INÉDIT)
  • « Le sphincter de l’œsophage » de Nabil Ouali (INÉDIT)
  • « Pékin origami » de Hao Jingfang (traduction : Michel Vallet) (INÉDIT)
  • « Les Anges tièdes » d’Estelle Faye
  • « Les cristallines » d’Ariane Gélinas (INÉDIT)
  • « Les arbres sont des gens comme les autres » de Timothée Rey (INÉDIT)
  • « Les oiseaux lunaires » de Michael Moorcock (traduction de Pierre-Paul Durastanti)
  • « Poèmes » de Guy Gavriel Kay (traduction : Erwan Devos et Hermine Hémon) (INÉDIT)
  • « L’Île close » de Lionel Davoust
  • « Le gnome qui voulut être fée » d’Audrey Alwett (INÉDIT)
L’anthologie peut aussi être commandée directement sur le site d’ActuSF à cette adresse.