Un remake du Prisonnier… Bon, évidemment, on ne voit rien, sinon que Ian McKellen joue là-dedans (dans le rôle du Numéro 2 ?), qu’on peut espérer qu’il sache choisir ses scripts, donc que ce remake ne soit pas trop loupé. J’avoue, je rêve à un discours acerbe et réaliste sur les dérives du monde moderne, mais tout en subtilité et en maîtrise, sans tomber dans la moralisation lourdingue ni l’anarcho-syndicalisme de bas étage, avec des personnages bien campés, des scénarios sortant de l’habituel « comment Numéro 6 va-t-il se faire bananer cette semaine ? », de multiples coups de théâtre et un final à la fois surprenant et compréhensible… En gros, qu’ils fassent au Prisonnier ce que d’autres ont réussi avec Battlestar Galactica. Rendez-vous en novembre pour être déçu (je préfère prendre les devants…). (Merci à GiBa pour l’info.)