Sous les yeux du Shadok marin, Victor, à droite, soit plus grand, plus chevelu et plus jeune que moi. Le salopiaud.

J’en ai parlé épisodiquement, et puis je voulais vous présenter [mon mignon personnel dans mon plan de conquête du monde] euh, le stagiaire très gentil et un peu fou qui a accepté de plonger deux gros mois dans le monde du bouquin qui raconte des mots et de l’Internet qui propage des trucs, mais nous n’avons pas été foutus de faire des photos correctes avant ce matin (c’est qu’il y a du soleil en Bretagne, messieurs-dames, et toutes les tentatives de photos prises sur le balcon se sont soldées par des images horribles, genre on a les yeux qui saignent et un sourire atrocement coincé). Sur celle-là, au moins, en bons geeks, nous sommes à l’ombre, et j’ai même pas trop l’air d’avoir besoin de quinze cafés  pour fonctionner convenablement ce matin (alors que si). Accueille donc, ô auguste lectorat, Victor, qui me prête une main précieuse et forte pour faire de cet endroit un truc encore mieux conçu, plus léché, plus clair, qui rende à la fois la discussion plus facile pour le versant blog et plus facile pour ceux qui viennent avant tout chercher ici des infos sur les bouquins. Victor est grand, beau, élève ingénieur agro comme je l’ai été aussi, il adore la littérature et l’imaginaire, et il a refusé ma vodka à 10h du matin, ce qui prouve qu’il n’est pas encore tout à fait prêt pour certains cercles littéraires.

Commentaires améliorés

Une des premières choses qu’on a voulu faire quand on s’est posé pour discuter, c’est évidemment garder l’esprit de l’endroit mais surtout faciliter la discussion pour tout le monde. Vous pourrez donc remarquer, dans les commentaires (qui s’appellent dorénavant « Réactions » parce que bon, on est pas sur Skyblog), qu’il est possible de répondre individuellement à chaque contributeur pour faciliter la discussion, en fils séparés, comme sur un vrai blog moderne. Nous espérons que cela rendra les échanges plus faciles et dynamiques. D’ailleurs, un petit aparté : vous êtes parfois nombreux à réagir sur Facebook, ce qui est vraiment très sympa, et des débats souvent très intéressants s’engagent ; je suis ravi que les articles puissent parfois servir d’amorce (c’est un peu le but du jeu). Je trouve en revanche parfois un peu dommage que ces répliques soient condamnées à disparaître dans les archives de Facebook, surtout quand elles apportent la contradiction à un billet, parce qu’un lecteur arrivant après la bataille ne pourra lire vos avis contraires, alors que c’est bien sûr le cas ici. Je ne veux absolument pas vous dire de réagir plus d’un côté ou de l’autre, mais je signale juste la chose : pensez que vous pouvez aussi commenter ici, votre réponse restera archivée et lisible pour les autres, ce qui est d’autant plus intéressant quand les avis divergent.

À propos de bugs

N’hésitez évidemment pas non plus à signaler d’éventuels bugs que vous repéreriez ! (Nous savons actuellement que le carrousel en première page ne fonctionne pas, Victor y travaille.)

Silent service

Par ailleurs, je suis en ce moment engagé dans une lutte à mort avec mon manuscrit ; tels le gladiateur et son lion, nous avons les pattes l’un à la gorge de l’autre, luttant pour écraser notre résistance mutuelle. (Comprendre : j’ai une date-butoir et je dois la tenir.) Je serai donc particulièrement absent de mon courrier électronique, mais je garde un oeil sur FB et le blog, parce que je vais mourir si je ne prends aucune pause. Banzai !